Des télévisions qui se trouvaient avant dans les chambres de l'Hôtel Wellington ont pratiquement toutes trouvé preneurs lors de « l'opération vidage » orchestrée par la Ville de Sherbrooke hier afin de valoriser le plus de biens possible.

« Opération vidage » à l'Hôtel Wellington

Chaises, tables, échelles, télévisions, écrans de projection, classeurs, caisses enregistreuses : l'Hôtel Wellington s'est pratiquement vidé vendredi. Ce sont en effet 66 organismes qui se sont procuré du matériel qui peut les aider dans leurs missions, un don bienvenu de la part de la Ville de Sherbrooke.
Les biens à distribuer à l'Hôtel Wellington avaient été organisés en lots afin de faciliter la distribution aux organismes qui avaient sélectionné à l'avance les biens qu'ils désiraient obtenir.
La vaisselle fait partie des lots qui ont été prisés par les organismes lors de la distribution des biens de l'Hôtel Wellington samedi.
« La journée se passe très bien! Les gens des organismes sont bien organisés et de bonne humeur. Nous avons eu peu de temps pour nous préparer, mais nous sommes déjà bien rodés! » a lancé la coordonnatrice de cette opération vidage à l'Hôtel Wellington Karine Godbout.
Les organismes avaient été invités à faire part de leurs besoins après avoir reçus de nombreuses photos des objets à donner. La formule du « premier qui répond, premier qui reçoit » avait été retenue pour faciliter la coordination de ce grand déménagement.
Les besoins des organismes étaient très variés. Le Club de tir à l'arc de Sherbrooke a récupéré 200 chaises qui serviront dans le cadre de ses grands rassemblements, quelques fois par années.
« On revalorise ces objets. L'objectif de la Ville était de ne pas les envoyer au compacteur à déchets. Il y avait des matelas disponibles. Ce n'est pas nécessairement facile de trouver des organismes qui ont ces besoins alors nous avons fait le pont avec nos membres aussi », explique Benoit Massicotte, président des Flèchivores de Sherbrooke.
D'autres avaient des besoins plus modestes, comme un divan pour une maison des jeunes.
« Il y avait aussi des lots intéressants de vaisselle, qui sont partis vite », illustre Mme Godbout.
Un lave-vaisselle industriel de très grande taille cherchait toujours preneur hier, tout comme un très gros coffre-fort, la taille des deux nuisant à son installation dans les locaux des organismes.
L'opération se poursuit samedi toute la journée pour les organismes inscrits.
« Il serait très surprenant qu'il reste beaucoup de matériel. Les organismes ont vraiment répondu présents », a expliqué en milieu d'après-midi Claude Belleau, directeur général d'Estrie Aide, l'organisme qui avait reçu le mandat de coordonner cette grande opération de nettoyage.
Ensuite, la Ville de Sherbrooke procèdera rapidement à un inventaire de ce qui restera à l'intérieur de l'Hôtel Wellington une fois que les organismes seront passés. La façon dont tout le contenu sera valorisé - ou pas - n'est pas encore décidée.