Les cas de la COVID-19 ont augmenté de façon importante mardi sur le territoire de l’Estrie en passant de 48 cas confirmés lundi à 130 24 heures plus tard. La Résidence Soleil Manoir Sherbrooke compte notamment 11 cas positifs au coronavirus. Un résident est aux soins intensifs.
Les cas de la COVID-19 ont augmenté de façon importante mardi sur le territoire de l’Estrie en passant de 48 cas confirmés lundi à 130 24 heures plus tard. La Résidence Soleil Manoir Sherbrooke compte notamment 11 cas positifs au coronavirus. Un résident est aux soins intensifs.

Onze résidents de la Résidence Soleil Manoir Sherbrooke atteints [VIDÉO]

Simon Roberge, Initiative de journalisme local
Simon Roberge, Initiative de journalisme local
La Tribune
Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Les cas de la COVID-19 ont augmenté de façon importante mardi sur le territoire de l’Estrie en passant de 48 cas confirmés lundi à 130 24 heures plus tard. La Résidence Soleil Manoir Sherbrooke compte notamment 11 cas positifs au coronavirus. Un résident est aux soins intensifs.

L’Estrie est donc mardi la deuxième région la plus touchée par la pandémie du coronavirus au Québec. Seule la région de Montréal (439 cas) a plus de cas de la COVID-19 sur son territoire. La Montérégie, avec 125 cas, est également touchée sévèrement. Au Québec, il y a maintenant 1013 cas confirmés d’infection au coronavirus.

À LIRE AUSSI : COVID-19: État de la situation au Québec

Les faits saillants du point de presse de François Legault

« Je n’ai pas toutes les explications, admet d’emblée Dr Alain Poirier, directeur de santé publique en Estrie. En terme de population, on est à peu près 1/16 du Québec, mais on a 1/8 des cas, c’est le double ! Il y a plusieurs hypothèses dont la principale est que l’Estrie est une région où les gens ont voyagé plus. »

« Est-ce qu’on a voyagé dans des destinations où il y avait plus de cas, ça peut être une explication, mais je n’en ai pas de meilleures, ajoute-t-il. On espère juste qu’on ne va pas continuer dans le peloton de tête parce qu’on fait toutes les mesures pour protéger la population. »

Sur les 130 cas en Estrie, six personnes sont hospitalisées dont une aux soins intensifs. Une dizaine de cas sont des gens de moins de 19 ans.

« On a eu des cas chez les plus jeunes, mais c’était plus au début, confirme Dr Poirier. La majorité avait voyagé avec leurs parents. »

Dr Alain Poirier

Dr Poirier confirme aussi qu’il y a des cas dans tous les territoires de l’Estrie. Ce sont les deux pôles urbains de Granby et Sherbrooke qui comptent le plus de cas.

« On a la capacité de faire beaucoup plus de test, et il y a des infections communautaires. On s’attendait à cette augmentation. »

11 cas au Manoir Sherbrooke

Dr Poirier confirme que le Manoir Sherbrooke est encore sous haute surveillance et que les résidents du Manoir sont toujours en confinement.

« Une vingtaine de patients ont été testés et de ceux-là 11 ont été testés positifs, indique-t-il. Six résidents sont hospitalisés, dont un aux soins intensifs. » 

Cinq employés se sont également fait tester puisqu’ils présentaient des symptômes. Ils sont en isolement à leur domicile, en attente de leur résultat. 

Aucune autre résidence pour personne âgée n’est touchée pour l’instant en Estrie par la pandémie.

Stéphane Tremblay, président-directeur général du CIUSSS de l’Estrie, participait également à la conférence de presse en après-midi. Il a confirmé que le CIUSSS de l’Estrie peut fournir pour l’instant entre 130 et 140 lits de soins intensifs. L’établissement souhaite aussi doubler la capacité des soins intensifs pédiatriques. Il y a présentement 6 lits, mais on veut passer à 12.

+

Un employé de la bibliothèque de Windsor infecté

Un membre du personnel de la bibliothèque municipale Patrick-Dignan de Windsor a reçu lundi, en fin de journée, un résultat positif à la COVID-19.

La Ville de Windsor informe que cette personne a travaillé à la bibliothèque le samedi 14 mars dernier. En conséquence, la Ville de Windsor demande à tous ceux qui ont fréquenté la bibliothèque lors de cette journée de se mettre en isolement préventif et de contacter la ligne 1-877-644-4545 pour connaître la procédure à suivre.

La bibliothèque est fermée au public depuis le 16 mars et tout le personnel de la bibliothèque est présentement en isolement pour une période de 14 jours. Aucune autre personne ne présente de symptômes pour le moment.  Simon Roberge