Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La rue des Paillettes-d’Or, finaliste au concours des coups de coeur de la Commission de toponymie du Québec, est située dans le secteur Ascot à Sherbrooke.
La rue des Paillettes-d’Or, finaliste au concours des coups de coeur de la Commission de toponymie du Québec, est située dans le secteur Ascot à Sherbrooke.

On vote pour la rue des Paillettes-d’Or!

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Article réservé aux abonnés
La rue des Paillettes-d’Or, dans le secteur Ascot à Sherbrooke, figure parmi une douzaine de lieux retenus pour l’originalité de leur nom par la Commission de toponymie du Québec.

La population est invitée à voter, d’ici au 9 février, pour leur coup de foudre toponymique de l’année.

Le choix du Toponyme coup de foudre du public se fait à partir d’une liste de douze noms de lieux établie par la Commission en fonction notamment de l’originalité des toponymes, de leur capacité à inspirer des images fortes et de leur contribution en matière de promotion du patrimoine culturel. 

La rue des Paillettes-d’Or est située dans un secteur où les voies de communication sont désignées par des noms en lien avec la ruée vers l’or dans la région de l’Estrie, qui s’est déroulée entre 1860 et 1910. 

« L’or qui est extrait des placers aurifères est en majeure partie de la poudre ou des paillettes et très peu sous forme de pépites. La poudre est composée de particules si fines qu’on ne peut les isoler à l’œil nu », note la Commission de toponymie.

« À l’opposé, les pépites sont des particules globuleuses plus ou moins émoussées, facilement discernables et habituellement de plus d’un demi-millimètre de diamètre. Les paillettes, elles, sont de fines particules de forme aplatie pouvant atteindre quelques millimètres de diamètre. »

La rue des Paillettes-d’Or est relativement nouvelle et s’étire sur quelques dizaines de mètres. Un seul bâtiment a été construit à son extrémité.

De plus, elle n’apparait pas dans la carte Google Street View quand on tape son nom.

La rue des Paillettes-d’Or est relativement nouvelle. Un seul bâtiment a été construit à son extrémité.

Chute des Pitounes Volantes

Les autres rues en lice sont : Allée du Chafaud, Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent; Chemin des Saumoniers, Saint-Elzéar; Chute des Pitounes Volantes, Lac-Jacques-Cartier, Édifice des Chemins-d’Été, Vaudreuil-Dorion, Gueule de la Damnée, Saint-Damase-de-L’Islet, Lac Petapan, Lac-au-Brochet, Montagne des Pas de Géants, Saint-Siméon, Parc des Trois-Bérets, Saint-Jean-Port-Joli, Parc du Ruisseau-du-Pont-à-l’Avoine, Montréal; Place des Rochelais, Matane et Rue Awacak, Trois-Rivières.

Le Toponyme coup de foudre du public, tout comme celui de la Commission, sera dévoilé le 11 février prochain. Cinq prix seront remis à la suite d’un tirage au sort parmi toutes les personnes qui auront participé au vote.  

Depuis 2013, la Commission dévoile annuellement ses douze Toponymes coups de cœur, choisis parmi les noms de lieux officialisés au cours de l’année précédente. Les membres de la Commission dévoilent également leur Toponyme coup de foudre à l’occasion de la Saint-Valentin.

Il s’agit de la deuxième année où la Commission invite le public à voter pour son coup de foudre toponymique. 

Chaque prix correspondra à une carte-cadeau de 100 $ échangeable dans les magasins Renaud-Bray. 

En 2020, la Commission a officialisé quelque 1200 noms de lieux.