Le succès de l’édition qui s’est déroulée samedi à la base de plein air André Nadeau a permis de dépasser l’objectif de 40 000 $ établi par l’organisation.

Objectif atteint pour le Parcours de la Découverte

Mission accomplie pour la Fondation Charles-Bruneau et le CIUSSS de l’Estrie : un montant de 41 500 $ a été amassé lors de la deuxième édition du Parcours de la Découverte Sherbrooke. La randonnée a rassemblé quelque 75 cyclistes et plusieurs partisans.

« On espère que ça va grossir encore plus à Sherbrooke et avoir plus d’éditions et lever encore plus d’argent année après année », exprime Sylvain Vinet, le vice-président de la Fondation Charles-Bruneau.

Le succès de l’édition qui s’est déroulée samedi à la base de plein air André Nadeau a permis de dépasser l’objectif de 40 000 $ établi par l’organisation. L’argent sera investi dans les quatre centres hospitaliers du Québec qui touchent à l’hémato-oncologie pédiatrique, afin d’aider les enfants atteints de cancer.

« Il y a un parcours de découverte de 50 kilomètres à Boucherville. L’idée était d’en faire aussi un à Sherbrooke avec la Fondation du CHUS. Ça permet d’impliquer les gens locaux », ajoute M. Vinet.

La Fondation Charles-Bruneau a déjà offert plusieurs investissements au CHUS pour l’unité de cancérologie des enfants depuis 2014.

« On a maintenant des lieux appropriés et une deuxième oncologiste pédiatrique s’en vient bientôt aussi. On va devenir de plus en plus autonome. La cause est importante et elle est là pour durer. On en a besoin pour tous les enfants du Québec », commente Patricia Gauthier, présidente-directrice générale, CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

« C’est une fondation de Montréal qui vient en région, parce qu’ils croient que les services doivent se développer en région aussi », ajoute-t-elle.

PARCOURS ET TEMPS PARFAITS

« J’étais dans le groupe du 80 km et on a eu vraiment beaucoup de plaisir, le temps était extraordinaire, le parcours était beau. Tout le monde s’est bien amusé. On adore les cotes de Sherbrooke », commente l’une des porte-paroles de l’événement Lex Albrecht, cycliste professionnelle de l’équipe canadienne.

Lex Albrecht participait déjà à un Tour CIBC de Montréal pour la fondation. Quand l’organisation lui a demandé de venir aussi rouler à Sherbrooke, elle a sauté sur l’occasion.

« Vivre le Tour CIBC Charles-Bruneau deux fois, c’était sûr que je voulais m’impliquer. De pouvoir partager ça avec d’autres personnes, c’est super. J’aimerais ça pouvoir encore participer aux deux événements l’année prochaine », explique la cycliste professionnelle.

Quelques jeunes athlètes se sont aussi jointes à la randonnée. Enya Belleau, âgée de 16 ans, participait à son deuxième Parcours de la Découverte du Tour CIBC. « Mon père le fait depuis 6 ans et l’année passée j’ai embarqué avec lui », explique-t-elle.

Elle et son amie Léa Gosselin, 15 ans, ont eu beaucoup de plaisir. Elles s’entrainent déjà à vélo, le faire pour une cause importante comme celle de Charles-Bruneau est une occasion en or. « C’était super le fun », exprime Léa Gosselin.