L’agente Mélanie Gauthier du Service de police de la Ville de Gatineau a expliqué la nouvelle réglementation aux médias, lundi matin.

Nouvelle réglementation sur les sièges d'appoint dès jeudi

Les parents qui ont récemment retiré le siège d’appoint à leur enfant pourraient devoir le réinstaller dans leur voiture dès jeudi, alors qu’une nouvelle réglementation entrera en vigueur au Québec. En cas d’infraction, les conducteurs peuvent recevoir une amende et voir trois points d’inaptitude s’ajouter à leur dossier.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a fait le point avec les médias, lundi, sur une modification au Code de la sécurité routière qui concerne uniquement les sièges d’appoint, qui conviennent aux enfants pesant au moins 18 kilogrammes (40 livres).

Spécialiste en la matière au SPVG, l’agente Mélanie Gauthier a expliqué qu’auparavant, les enfants devaient utiliser un siège d’appoint jusqu’à ce la mesure entre le siège et le sommet de leur tête atteigne 63 centimètres en position assise.

À partir de jeudi cette semaine, le Code de la sécurité routière imposera une nouvelle norme. Les enfants devront être assis sur un siège d’appoint jusqu’à ce qu’ils atteignent la taille de 145 centimètres (quatre pieds et neuf pouces) ou jusqu’à ce qu’ils aient neuf ans.

L’agente Gauthier précise toutefois que même lorsque ces conditions sont respectées, il peut être recommandé de garder le siège d’appoint afin d’assurer la sécurité d’un enfant. La ceinture de sécurité doit s’appuyer sur la clavicule, sur le sternum et sur les os des hanches, a-t-elle expliqué.

«C’est vraiment important que ça touche aux os, a-t-elle insisté. Même en tant qu’adulte, notre ceinture doit être au bon endroit. C’est super important si on ne veut pas avoir des blessures ou des organes internes perforés lors d’un impact.»

En cas d’infraction à la nouvelle réglementation sur les sièges d’appoint, les conducteurs s’exposent à une amende de 80 à 100$, à laquelle s’ajoutent des frais qui sont actuellement fixés à 47$. Il est également prévu que trois points d’inaptitude seront inscrits au dossier des automobilistes fautifs.

L’agente Gauthier a souligné que la contravention est remise au conducteur du véhicule, qu’il s’agisse du parent de l’enfant ou non.

Les personnes qui souhaitent vérifier l’installation d’un siège d’auto pour enfant ou la manière dont leur enfant est attaché peuvent le faire en se présentant au poste de police du secteur Hull (777, boulevard de la Carrière) entre 13h et 13h30 du lundi au vendredi, à l’exception des jours fériés.