La Tribune
Chaque jour passé en classe est un privilège, montrent les grandes lignes d’une enquête menée par la professeure Anne Lessard de l’Université de Sherbrooke
Chaque jour passé en classe est un privilège, montrent les grandes lignes d’une enquête menée par la professeure Anne Lessard de l’Université de Sherbrooke

Nouvelle étude, nouveau constat de difficulté chez les jeunes

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Chaque jour passé en classe est un privilège, montrent les grandes lignes d’une enquête menée par la professeure Anne Lessard de l’Université de Sherbrooke. Le temps passé en confinement semble avoir accentué ce sentiment ou du moins, fait ressortir le bon côté de l’école. « Ça change un peu la perception que les enfants ont », dit-elle au sujet du réconfort d’être ensemble. Les multiples contraintes de la COVID sur le milieu scolaire font cependant qu’enseignants et élèves sont à cran. L’augmentation de l’agressivité chez les élèves est d’ailleurs palpable, constate la professeure.