Martin Lemmens, chercheur, jardinier biologique et citoyen engagé, se dévoue corps et âme à la cause environnementale pour léguer une planète en santé aux futures générations.
Martin Lemmens, chercheur, jardinier biologique et citoyen engagé, se dévoue corps et âme à la cause environnementale pour léguer une planète en santé aux futures générations.

Nouveau guide environnemental : agir aujourd’hui pour les générations de demain

SHERBROOKE — Universitaires, chercheurs, citoyens engagés et artistes se sont alliés pour réaliser le tout premier guide didactique québécois sur les changements climatiques. Intitulé Guide pratique : j’apprends, je réfléchis, j’agis, l’ouvrage qui sera distribué partout à travers le Québec s’avère un outil pour comprendre les enjeux environnementaux et acquérir des connaissances pour réduire son empreinte écologique. 

« La situation environnementale est alarmante », clame l’Estrien Martin Lemmens, citoyen engagé dans la cause environnementale depuis plus de 25 ans et maître d’œuvre du guide lancé en juin.

« Il y a une urgence de diminuer significativement nos émissions de gaz à effet de serre (GES), car ce qu’on émet aujourd’hui touchera nos petits-enfants et même nos arrière-petits-enfants, qui devront vivre avec les conséquences de nos actes », soutient le chercheur et jardinier biologique, ajoutant que le dioxyde de carbone (CO2) a une durée de vie moyenne de 100 ans lorsqu’il est envoyé dans l’atmosphère.

À LIRE AUSSI : Une initiative verte purement sherbrookoise

À titre comparatif, M. Lemmens explique que de 1950 à 2018, les émissions mondiales de CO2 ont augmenté de sept fois, passant de 5,4 à 36,8 gigatonnes. Aussi, un Québécois moyen émet de 13 à 14 tonnes de GES annuellement, alors qu’un enfant qui naît en 2020 devrait techniquement se limiter à un budget de deux tonnes par année pour toute sa vie.

 « À 74 ans, c’est le temps de choisir ce qui nous apparait le plus important dans la vie », croit M. Lemmens. Pour lui, « le plus important », c’est la lutte aux changements climatiques.

« Ma plus grande motivation, c’est de léguer aux jeunes et aux générations futures un Québec habitable, vert, vivant. Pas un environnement où ils vivront toujours dans l’anxiété avec la multiplication des catastrophes naturelles, comme les inondations, les sécheresses, les canicules, etc. » poursuit-il. 

Changer ses habitudes une étape à la fois

Le guide, divisé en six grands volets (transport, alimentation, logement-habitation, tourisme, loisir et consommation), ne se contente pas d’énoncer des faits : il explique, compare, met en perspective et illustre la manière dont nos comportements participent à l’augmentation des émissions de GES.

Plusieurs sections comprennent un calculateur d’émissions de CO2 pour permettre aux lecteurs de poser un regard sur leur propre empreinte carbone et ainsi choisir de meilleures habitudes de consommation. 

Depuis octobre 2018, l’équipe du guide a investi plus de 3000 heures bénévolement pour la réalisation du projet, et tous les profits engendrés iront directement dans la deuxième édition.

Notons que le Guide pratique se vend au coût de 2 $ dans les coopératives étudiantes et lors des marches étudiantes pour le climat, et de 5,95 $ pour le grand public. Il est en vente sur le site bleu.eco et sera disponible sous peu dans différents points de vente partout à travers la province, notamment à la Coop de l’Université de Sherbrooke et aux deux Ecolo Boutique de Sherbrooke. Tous les points de vente sont indiqués sur la page Facebook Les changements climatiques : guide pratique. 

Jusqu’à maintenant, environ 3000 exemplaires ont été vendus. L’objectif de l’équipe est d’en vendre entre 20 000 et 30 000, de Gaspé à Gatineau, en passant par Lac-Mégantic, Victoriaville, Rimouski et bien plus.