La Ville rejettera la proposition d’une compagnie à numéro de Victoriaville, qui proposait d’acheter la place Nikitotek pour 30 000 $.
La Ville rejettera la proposition d’une compagnie à numéro de Victoriaville, qui proposait d’acheter la place Nikitotek pour 30 000 $.

Nikitotek pourrait susciter de l’intérêt

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Le comité exécutif de la Ville de Sherbrooke recommandera aux élus municipaux de rejeter l’offre de 30 000 $ obtenue pour l’achat du théâtre de la place Nikitotek. Loin d’être découragé, le maire Steve Lussier indique que l’infrastructure a suscité « beaucoup d’intérêt » depuis la semaine dernière.

C’était un secret de Polichinelle que les 30 000 $ offerts par le seul soumissionnaire à l’appel de propositions ayant pris fin la semaine dernière ne plaisaient pas aux décideurs sherbrookois. En plus du maire, les conseillères Chantal L’Espérance et Évelyne Beaudin qualifiaient l’offre d’une compagnie à numéro de Victoriaville d’insuffisante. 

« La somme de 30 000 $ était nettement insuffisante, a réitéré Steve Lussier mardi. Nous avons eu une présentation à l’exécutif et nous retournerons au conseil pour rejeter l’offre. »

À LIRE AUSSI: Une seule offre à 30 000 $ pour la place Nikitotek

Mais l’horizon n’est peut-être pas complètement sombre pour le théâtre extérieur. « De nouveaux prospects nous ont approchés depuis la semaine dernière pour faire des vérifications », révèle M. Lussier. 

Le maire de Sherbrooke se fait discret sur les détails entourant ces nouveaux pourparlers et refuse d’utiliser le mot « acheteur » pour désigner les interlocuteurs dans le dossier. « Des gens ont demandé de l’information. On espère un dénouement heureux, mais je ne veux pas me prononcer pour le moment. »

Il indique que la Ville a aussi fait du démarchage pour trouver un acheteur. « Il faut dire que nous ne nous attendions pas à recevoir une offre aussi basse. »

Selon M. Lussier, la Ville pourrait peut-être même être en mesure de se prononcer sur une nouvelle offre ou une nouvelle proposition la semaine prochaine. « Il y a urgence d’agir parce qu’il faut décontaminer les sols à l’endroit où se trouve la place Nikitotek. »

Le maire dit avoir parlé à un interlocuteur, mais que les services municipaux ont reçu au moins une autre demande. « Ce sont des gens qui voulaient voir des devis techniques et venir nous rencontrer. Ils sont intéressés par l’infrastructure, pas strictement par le métal. C’est une belle scène, bien construite. Le démantèlement est encore possible. Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini. »

Selon Steve Lussier, un plan B et un plan C sont toujours envisagés. 

Le maire de Sherbrooke mentionne qu’aucun prix plancher n’avait été fixé pour l’approbation d’une offre d’achat. Il indique que les 20 000 $ indiqués au devis constituaient le dépôt exigé pour soumettre une offre et non un prix plancher. 

Selon les documents d’appel de propositions, le théâtre de la place Nikitotek a été acquis par la Ville en 2010 au coût de 1 898 000 $. Un toit a été ajouté en 2015 pour 912 950 $.

Steve Lussier