Les athlètes porte-parole de cette année, Anthony Vandal et Maude Léveillé et le président d’honneur de cette année, David Farrar, ont lancé la campagne Opération Nez rouge Sherbrooke, mercredi. Les bénévoles se mettront officiellement en action dès le 29 novembre.

Nez rouge revient pour une 35e année

Dès le 29 novembre, les bénévoles de Nez rouge Sherbrooke viendront à nouveau s’assurer que les citoyens rentrent à la maison en sécurité pour le temps des réjouissances. Une récidive qui marquera la 35e année d’activités de la division sherbrookoise.

Le service de raccompagnement prendra des appels les 29 et 30 novembre, puis de façon continue entre le 5 et le 31 décembre, afin d’aider les Sherbrookois à agir de façon responsable. La conduite avec facultés affaiblies demeure l’une des principales causes d’accident au Québec.

À LIRE AUSSI : Faute de bénévole, Nez rouge ne revient pas dans le VSF

« De nos jours, ce n’est pas juste l’alcool. On parle de la drogue, on parle des médicaments, on parle de la fatigue. Tout ce qui est facultés affaiblies, c’est un beau prétexte pour faire appel à Nez rouge », note Stéphanie Hoarau, coordonnatrice chez Opération Nez rouge Sherbrooke. 

Bien que le service soit gratuit, on encourage chaque année les utilisateurs à faire un don aux athlètes du Vert & Or, qui représentent d’ailleurs une partie des fidèles bénévoles. 

Les athlètes porte-parole de cette année, Anthony Vandal et Maude Léveillé, affirment que les soirées auprès de l’équipe de Nez rouge sont toujours une belle occasion de tisser des liens. 

« Ça fait cinq ans que je suis dans le Vert & Or, et chaque année, on fait trois ou quatre soirs. C’est vraiment des soirées agréables qu’on fait en équipe. On a des petites pauses, on se rejoint à un endroit, et on repart. On fait la nuit au complet, jusqu’à 3 ou 4 heures [...] Ça fait toujours de bonnes histoires et beaucoup de plaisir », partage Maude. 

Nez rouge Sherbrooke compte aujourd’hui près de 2000 bénévoles, alors que 150 ont pris part à la première édition, en 1985. Parallèlement, le nombre de raccompagnements est passé de 327 en 1985 à 4000 en 2018. 

Les centrales de Magog, de Coaticook et du Haut-Saint-François seront opérationnelles les fins de semaine et le 31 décembre également. 

Un manque de bénévole a forcé la fermeture de la centrale de Val-Saint-François cette année, mais on indique que l’équipe de Sherbrooke prendra le relais dans la région dans la mesure du possible, sans toutefois accorder de priorité à ce secteur. 

Opération Nez rouge Sherbrooke peut être jointe au 819 821-4646 entre 20 h et 4 h du matin lors des jours d’activité. Les bénévoles peuvent s’inscrire au operationnezrouge.com ou se présenter directement à la centrale, située au centre sportif de l’Université de Sherbrooke.