Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jacob Auger en a profité pour amasser de l’argent pour la fondation David Suzuki. À midi, il avait dépassé son objectif de 500 $.
Jacob Auger en a profité pour amasser de l’argent pour la fondation David Suzuki. À midi, il avait dépassé son objectif de 500 $.

Neuf heures de course pour l’environnement

Tommy Brochu
Tommy Brochu
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Pour sensibiliser les citoyens à la cause environnementale qui a été oubliée en 2020 selon lui, Jacob Auger, 17 ans, dit avoir parcouru 23 tours du lac des Nations, pour un total de 79,35 kilomètres de course et de marche en neuf heures.

Au départ, le cégépien s’était donné le défi de courir autour du lac durant 12 heures, soit de 6 h à 18 h. « J’ai décidé d’arrêter... ça fait neuf heures! Pour ma santé, c’était juste plus bon. Surtout si je veux avoir les capacités de profiter un peu de mes vacances de Noël! » a-t-il expliqué dans une vidéo diffusée en direct sur Facebook, disant avoir pu réfléchir sur l’environnement et sur la façon dont il peut inciter les gens à faire du sport. 

Outre la cause environnementale, le jeune homme voulait aussi rappeler aux gens qu’ils ont accès à de beaux lieux pour prendre l’air. « Et pourquoi est-ce que je cours 12 heures? C’est pour me pousser mentalement et physiquement, a ajouté le jeune homme en entrevue avec La Tribune vers midi. Montrer aux gens que dans la vie, quand on veut réussir quelque chose, ce n’est pas en restant assis sur le divan qu’on va le faire. »

Physiquement, Jacob Auger ne s’était pas préparé outre mesure. « La semaine passée, j’ai couru avec un ami. Il me disait que ça faisait longtemps qu’il n’était pas allé dehors. Un autre ami m’a dit qu’il n’avait pas fait de sport depuis le cégep. Je cours des parcours de cinq kilomètres de temps en temps, mais jamais autant », raconte celui qui a pris une courte pause pour répondre à la demande d’entrevue de La Tribune. 

Jacob Auger en a profité pour amasser de l’argent pour la Fondation David Suzuki. À 16 h 30, il avait récolté 873 $, alors que son objectif était de 500 $ en début de journée. 

Politique

Le futur politicien, qui a participé au conseil municipal jeunesse, a même lancé le défi aux élus de Sherbrooke de l’accompagner le temps d’un tour ou deux. La députée de Sherbrooke Christine Labrie a répondu à l’appel : elle l’a rejoint en après-midi pour un tour de piste. Le conseiller municipal Vincent Boutin l’a également encouragé sur Facebook, en avant-midi.

Le cégépien aimerait faire le saut en politique éventuellement. « Je ne connais pas mon avenir, je vais peut-être me rendre au provincial un jour, mais je trouve que Sherbrooke est tellement une belle ville, je veux donner mon 100 % pour l’améliorer », exprime celui qui atteindra la majorité en mars. 

Est-ce qu’il se présentera aux prochaines élections? « J’y ai beaucoup pensé! répond Jacob Auger. Mais je pense que je vais prendre mon temps pour apprendre. Il faut beaucoup de maturité pour embarquer en politique. J’aimerais offrir le meilleur à la population et pas juste me lancer sur un coup de tête. Je veux que ce soit réfléchi et préparé. »