La compagnie Neptune caresse d’importants projets pour son usine de Sherbrooke. L’entreprise prévoit demander une modification afin d’inclure des aires d’emballage et d’entreposage.

Neptune poursuit son expansion

La compagnie Neptune Solutions Bien-Être caresse toujours d’importants projets pour son usine de Sherbrooke.

L’expansion des capacités d’emballage et d’entreposage de Neptune se poursuit comme prévu. Neptune prévoit demander une modification dans un avenir rapproché afin d’inclure ces aires d’emballage et d’entreposage en vertu de la licence de la Société accordée par Santé Canada.

« L’octroi d’une licence pour ces aires supplémentaires devrait accroître considérablement la capacité de Neptune à fournir des solutions clés en main à ses clients, notamment en matière de formulation, de purification, de mélange, de fabrication et d’emballage », lit-on dans un communiqué de presse.

« Neptune cherchera également à ajouter un vaste espace d’entreposage, qui peut être maintenu à une température inférieure à zéro et qui devrait améliorer la logistique pour entreposer la biomasse de cannabis et les produits finis. »

La société de Laval, une entreprise de santé et de bien-être spécialisée dans l’extraction, la purification et la formulation de cannabinoïdes, y va d’une « mise à jour » en vue de sa participation à la Conférence annuelle ICR qui se tient jusqu’à mercredi à Orlando, en Floride. Le chef de la direction de Neptune, Michael Cammarata, y fera une présentation et rencontrera des investisseurs, ajoute-t-on.

Demande d’autorisation

Neptune est également sur le point de demander à Santé Canada la permission de vendre des produits à base de cannabis. Dès que l’autorisation de vendre du cannabis sera ajoutée aux conditions de sa licence, la Société pourra vendre des produits finis directement aux distributeurs et aux détaillants de cannabis titulaires d’une licence, ce qui permettra à Neptune de se rapprocher du client final.

Neptune prévoit initialement lancer des produits à base de cannabis au Canada. La Société utilisera une partie de sa capacité future, qui est devenue disponible récemment, due en partie à des retards dans la croissance du marché canadien du cannabis, pour produire ses propres produits finis.

Compte tenu des nouvelles formes de produits de cannabis récemment autorisées au Canada, Neptune progresse bien dans l’élargissement de son offre de produits en solutions clés en main pour les titulaires de licence canadiens (« TL »). « Ces produits finis sont fabriqués à notre usine de Sherbrooke et plusieurs autres formes de produits, y compris, mais sans s’y limiter, des sprays, des stylos à vapoter, des capsules et des teintures devraient être produits cette année », précise-t-on.

« Au cours des dernières semaines, à la suite de l’optimisation de nos paramètres sur notre équipement d’extraction de CO2 de phase I, les rendements d’extraction à notre usine de Sherbrooke ont augmenté de plus de 10 points de pourcentage pour atteindre des niveaux supérieurs à 95 % et ont permis à l’équipe d’augmenter le débit du procédé. »

Par ailleurs, Denis Maranda devient chef de la production pour l’usine de Sherbrooke. M. Maranda détient un baccalauréat en génie mécanique de l’Université McGill et une maîtrise en qualité totale, de l’École de Gestion John Molson affilié à l’Université Concordia. Il était auparavant directeur d’usine chez Aérospatiale Thyssenkrupp et a travaillé chez Dart Aerospace.