Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Neptune Solutions bien-être lance sa propre marque de produits de cannabis récréatif, Mood Ring, et entend se démarquer notamment sur les marchés de la Colombie-Britannique et de l’Ontario avant d’attaquer les tablettes de la SQDC très bientôt.
Neptune Solutions bien-être lance sa propre marque de produits de cannabis récréatif, Mood Ring, et entend se démarquer notamment sur les marchés de la Colombie-Britannique et de l’Ontario avant d’attaquer les tablettes de la SQDC très bientôt.

Neptune lance sa propre marque de produits du cannabis

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
Initiative de journalisme local - La Tribune
Article réservé aux abonnés
Sherbrooke aura son nom sur des produits de cannabis à usage récréatif vendus à travers le Canada. Près de deux ans après avoir fait ses premiers pas dans l’extraction et la transformation au Québec, Neptune Solutions bien-être lance sa propre marque, Mood Ring, et entend se démarquer notamment sur les marchés de la Colombie-Britannique et de l’Ontario avant d’attaquer les tablettes de la SQDC très bientôt.

L’entreprise soulignait vendredi, lors d’une cérémonie officielle, l’arrivée de sa première livraison en Colombie-Britannique. 

L’usine sherbrookoise de 50 000 pieds carrés, qui faisait jusqu’ici uniquement affaire avec des marques existantes afin d’offrir ses services d’extraction du cannabis, de purification du cannabis et de formulation à partir du cannabis de différents produits à valeur ajoutée, prend ainsi un virage qui lui permettra de faire passer son expertise à un autre niveau, explique Jose Dominguez, sommelier de cannabis et directeur des produits chez Neptune. 

« Neptune a une bonne connaissance des produits finis et de la technologie entourant les produits de haute qualité, dit M. Dominguez. C’est aussi un marché où il y a plus de potentiel que dans la vente d’entreprise à entreprise. On avait quand même des opportunités de formulation et des idées qu’on voulait garder pour Neptune, alors on veut aller de l’avant pour ça. La deuxième raison, c’est aussi qu’on fait beaucoup de travail pour établir des produits de qualité dans l’éventualité d’une légalisation américaine, parce qu’on détient également une usine aux États-Unis. On veut s’assurer d’avoir fait beaucoup de recherche et beaucoup de produits. » 

Une marque spécifiquement dédiée au Québec et à sa réglementation gouvernementale particulière devrait être lancée dans les prochaines semaines, ce qui donnera à l’entreprise accès à un total de 82 % du marché de consommation du cannabis. Celui-ci est évalué à 2,5 G $ au pays. 

Du côté de Mood Ring, l’entreprise a obtenu l’accès à un réseau de distribution totalisant 567 magasins de détail en Colombie-Britannique et en Ontario, et vise également l’Alberta.

Mood Ring cible autant l’usage axé sur le « bien-être » des produits à forte teneur en CBD, avec son huile et ses capsules à haute teneur en CBD, que l’aspect récréatif plus souvent recherché dans les produits contenant du THC, avec son haschich classique et son haschich héritage. 

D’autres produits doivent également s’ajouter au portfolio de l’entreprise au début de 2021. Ultimement, Neptune prévoit intégrer les cannabinoïdes dans des produits allant du dentifrice aux déodorants, aux désinfectants pour les mains et à d’autres produits d’usage quotidien. 

Josée Fortin, directrice générale de Sherbrooke Innopole, coupe le ruban en compagnie de Rémi Fortin, vice-président des opérations de cannabis chez Neptune, et de la Dre Toni Rinow, directrice financière et directrice des opérations mondiales de Neptune.

Le cannabis utilisé pour la transformation provient de différents producteurs autorisés répartis à travers le Canada. « On fait beaucoup de recherche à ce sujet, explique M. Dominguez. On explore beaucoup parce qu’on ne peut pas avoir qu’une option. On est vraiment dépendants de la biomasse : on ne fait un bon produit que si on a une bonne biomasse. C’est très symbiotique et délicat. » 

Neptunes Solutions bien-être, dont le siège social est situé à Laval, n’exclut pas de continuer à produire sous contrat pour d’autres entreprises, mais vise à devenir un véritable « leader » dans le marché du cannabis avec ce virage « historique », affirme Rémi Fortin, vice-président des opérations de cannabis de l’entreprise. 

Écoresponsabilité 

Grâce à la grande capacité de l’usine de Sherbrooke et à ses différentes technologies qui sont en mesure d’extraire 700 kg de biomasse de cannabis en 24 h, Neptune croit que l’huile et les capsules Mood Ring seront particulièrement concurrentielles sur le marché. 

Un autre des atouts qu’elle estime importants pour sa marque est sa conscience environnementale. 

« Les technologies qu’on utilise, soit la technologie d’alcool cryogénique, la technologie CO2 supercritique et la technologie d’extraction sans solvant sont des technologies vertes dans lesquelles on récupère tous les intrants. On récupère l’éthanol et le CO2. Du côté de l’extraction sans solvant, c’est fait mécaniquement ou avec de l’eau. Notre écoresponsabilité est autant dans l’extraction que dans l’emballage. Nos emballages sont pensés pour être le moins polluants et le plus recyclables possible », assure M. Dominguez. 

La marque entretiendra également un partenariat avec l’organisme de reforestation One Tree Planted, qui plantera un arbre pour chaque produit vendu.

En novembre 2017, on apprenait que la société Neptune Solutions bien-être allait donner une nouvelle orientation à son usine de Sherbrooke, qui servait à produire de l’huile de krill. L’installation a par la suite obtenu officiellement sa licence de transformation de cannabis en janvier 2019.

Mood Ring cible autant l’usage axé sur le « bien-être » des produits à forte teneur en CBD, avec son huile et ses capsules à haute teneur en CBD, que l’aspect récréatif plus souvent recherché dans les produits contenant du THC, avec son haschich classique et son haschich héritage.