Nathalie Normandeau

Nathalie Normandeau et les six autres accusés reviendront en cour le 5 juillet

Les procédures judiciaires ont débuté mercredi au palais de justice de Québec dans le dossier de l'ex-vice première ministre Nathalie Normandeau et de six autres accusés.
La Couronne et les avocats des sept accusés arrêtés le mois dernier ont convenu de reprendre les procédures le 5 juillet.
Les autres personnes accusées dans cette affaire sont l'ex-chef de cabinet de Nathalie Normandeau, Bruno Lortie, l'ex-attaché politique au bureau de comté de Charlevoix de Pauline Marois, Ernest Murray, l'ex-maire de Gaspé, François Roussy, trois anciens dirigeants de la firme d'ingénierie Roche, Marc-Yvan Côté, ex-vice-président de l'entreprise et ex-ministre libéral, France Michaud, une ancienne vice-présidente, et Mario Martel, un ex-président et chef de la direction.
D'ici le 5 juillet, les avocats de la défense prendront connaissance de la volumineuse preuve déposée par le Couronne contre leurs clients. Me Jacques Larochelle représente notamment Marc Yvan Côté, et Me Jean Claude Hébert, Mario Martel.
Ces sept personnes doivent répondre à plusieurs accusations à la suite de deux opérations, Joug et Lierre, menées par l'Unité permanente anti-corruption (UPAC).