La séance d’information visant à dévoiler les plans pour le vélo au mont Bellevue et les objectifs du nouveau gestionnaire, le Regroupement du parc du Mont-Bellevue, se fait encore attendre.

Mont-Bellevue : pas de séance d’information avant l’élection

La séance d’information visant à dévoiler les plans pour le vélo au mont Bellevue et les objectifs du nouveau gestionnaire, le Regroupement du parc du Mont-Bellevue (RPMB), se fait encore attendre. Annoncée pour le printemps, puis avant les élections, elle est désormais reportée à novembre.

Au conseil municipal, début octobre, le président sortant du comité du sport et du plein air, Vincent Boutin, annonçait la séance d’information pour le 18 octobre. Lundi, le dossier a finalement été remis à novembre pour laisser le temps au gestionnaire de préparer la saison de ski. En juillet, M. Boutin affirmait : « Nous avons remis la séance d’information à l’automne, vers le mois de septembre, avant les élections. Nous voyions que nous n’étions pas prêts avant l’été. »

« Ce qui est important pour moi, c’est que les choses avancent, et avancent bien. Nous avons fait le point lundi et en raison des délais serrés, nous avons remis la rencontre. La priorité n’est pas que la séance ait lieu pendant mon mandat, mais qu’elle soit bien faite. Ce sera à l’élu en place au comité du sport à suivre le dossier. Il est certain qu’il n’y aura pas un sou du conseil qui sera dépensé sans que cette rencontre ait lieu. Puis la directrice est entrée en poste à la fin août, il y avait beaucoup de choses à mener de front. »

À la direction du RPMB, le choix s’est porté sur Josianne Arès. La nouvelle directrice devait être présentée à l’occasion de la séance d’information.

« Nous sommes sur la bonne voie. La préoccupation, c’est d’assurer la saison de ski, d’assurer l’ouverture de l’école de ski, d’assurer le fonctionnement de la boutique et du restaurant », ajoute M. Boutin.

Rappelons qu’il revient au RPMB, qui a pris le relais de Claude Adam pour la gestion de la montagne le 1er mai, de dépenser les 210 000 $ réservés entre autres pour les pistes de « flow ride/free ride ». Le montant alloué au départ et revu à la baisse, 302 000 $, devait aussi permettre la construction d’une piste de patinage de descente extrême, projet qui a été abandonné en cours de route. D’abord prévus uniquement pour le vélo, les 210 000 $ seront finalement répartis parmi les organismes utilisateurs de la montagne.

Entre-temps, des travaux d’aménagement sont en cours au mont Bellevue. La piste de pom trak doit être complétée cette semaine alors que la piste de vélo pour les débutants est toujours en cours de réalisation. S’il est déjà établi qu’elle sera ouverte au vélo sur neige (fat bike), la Ville ne peut affirmer pour le moment qu’elle sera ouverte aux cyclistes cet automne.

Enfin, des travaux sont en cours au pied de la piste 1, où le cap rocheux a été l’objet d’un dynamitage. En plus de rendre l’accès au télésiège plus convivial, le nouvel aménagement permet de changer la canalisation, ce qui améliorera l’enneigement des canons à neige près du chalet et pour la glissade sur tubes.