Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo (à droite) et son homologue russe Sergueï Lavrov ont discuté par téléphone de l’organisation «dans un avenir proche» d’un sommet des cinq «Grands» afin de «commémorer le 75e anniversaire de la création des Nations Unies», a fait savoir le département d’État américain dans un communiqué.
Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo (à droite) et son homologue russe Sergueï Lavrov ont discuté par téléphone de l’organisation «dans un avenir proche» d’un sommet des cinq «Grands» afin de «commémorer le 75e anniversaire de la création des Nations Unies», a fait savoir le département d’État américain dans un communiqué.

Washington évoque avec Moscou un sommet des cinq «Grands»

WASHINGTON — Les États-Unis ont indiqué lundi avoir évoqué avec la Russie la possibilité d’une réunion entre les dirigeants des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, une volonté du président russe Vladimir Poutine.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo et son homologue russe Sergueï Lavrov ont discuté par téléphone de l’organisation «dans un avenir proche» d’un sommet des cinq «Grands» afin de «commémorer le 75e anniversaire de la création des Nations Unies», a fait savoir le département d’État américain dans un communiqué.

États-Unis, Russie, France, Royaume-Uni et Chine sont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, qui compte 10 autres membres non permanents.

Un tel sommet réunirait donc aux côtés de MM. Trump et Poutine le président chinois Xi Jinping, dans un contexte de tensions croissantes entre Washington et Pékin, ainsi que le président français Emmanuel Macron et le premier ministre britannique Boris Johnson.

Le département d’État américain n’a pas précisé où ni quand pourrait avoir lieu cette réunion appelée de ses vœux par Vladimir Poutine.

Donald Trump a de son côté laissé la porte ouverte à une participation du président russe à un sommet élargi du G7 dans la région de Washington.

La Russie a été exclue du G8, l’un des principaux formats de négociations multilatérales, après l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014.

Selon la diplomatie américaine, MM. Pompeo et Lavrov ont également échangé au cours de leur entretien téléphonique à propos de l’Afghanistan et de la sécurité des élections.

Plusieurs journaux américains ont récemment rapporté que Moscou avait distribué des primes à des insurgés proches des talibans pour tuer des soldats américains en Afghanistan.