L'incendie de Notre-Dame, le 15 avril, a suscité une mobilisation extraordinaire en France et dans le monde.

Un office devrait être célébré cinq ans exactement après l’incendie à Notre-Dame

PARIS — Un «Te Deum» sera chanté le 16 avril 2024 dans Notre-Dame de Paris, cinq ans exactement après l’incendie qui a ravagé la cathédrale, a promis lundi le général Jean-Louis Georgelin, lors de la présentation en avant-première du film d’animation «Notre-Dame de Paris, l’épreuve des siècles».

S’exprimant avant la projection de ce long--métrage, le président du nouvel Établissement public chargé de la restauration de Notre-Dame a ainsi voulu clairement signifier sa volonté ferme de tenir le délai de cinq ans imparti par le président français Emmanuel Macron pour la reconstruction de l’édifice. 

«Mgr Patrick Chauvet, le recteur de Notre-Dame, qui était en quelque sorte la première victime de l’incendie, a perdu sa cathédrale et attend avec impatience le Te Deum qui aura lieu le 16 avril 2024 pour célébrer le travail qui aura été fait», a-t-il fait valoir devant des centaines d’invités dans l’auditorium Bettencourt de la rue Mazarine. 

Le général Georgelin a tenu à remercier l’architecte en chef des monuments historiques Philippe Villeneuve. 

Auparavant les deux hommes s’étaient entretenus dans une atmosphère détendue, alors que le général avait suscité de vives critiques, notamment du ministre de la Culture Franck Riester, pour avoir déclaré que M. Villeneuve ferait mieux de «fermer sa gueule» au sujet de la restauration ou non de la flèche à l’identique.