Dans son livre <em>Too Much and Never Enough: How My Family Created the World’s Most Dangerous Man</em>, Mary Trump, la nièce du président américain Donald Trump, qualifie le milliardaire républicain d’«homme le plus dangereux du monde».
Dans son livre <em>Too Much and Never Enough: How My Family Created the World’s Most Dangerous Man</em>, Mary Trump, la nièce du président américain Donald Trump, qualifie le milliardaire républicain d’«homme le plus dangereux du monde».

Un juge lève l’interdiction d’un livre écrit par la nièce de Trump

WASHINGTON — Le juge d’une cour d’appel de New York a levé tard mercredi soir l’interdiction temporaire de parution d’un livre écrit par la nièce du président américain Donald Trump et contenant des révélations potentiellement explosives à trois mois de l’élection présidentielle.

Selon des documents de justice, cette décision permet à l’éditeur Simon & Schuster d’imprimer et de distribuer l’ouvrage de 240 pages de Mary Trump, qui doit sortir le 28 juillet. Elle y qualifie le milliardaire républicain d’«homme le plus dangereux du monde».

Robert Trump, un frère du président, a saisi la semaine dernière un tribunal spécialisé de New York pour empêcher cette publication, arguant qu’il violait un accord de confidentialité que la nièce avait accepté en lien avec l’héritage de Fred Trump, le père du président.

Dans une décision de deux pages, le juge Hal Greenwald a bloqué mardi la publication du livre intitulé Too Much and Never Enough: How My Family Created the World’s Most Dangerous Man (Trop et jamais assez: comment ma famille a créé l’homme le plus dangereux du monde, en français), au moins jusqu’au 10 juillet.

Mais le juge d’appel Alan Scheinkman a estimé mercredi que l’éditeur «n’est pas partie à l’accord» de confidentialité des Trump et il a donc «levé» l’interdiction de publication.

Il a en revanche repoussé à plus tard son jugement sur la question de l’éventuelle violation par Mary Trump d’un accord destiné à l’empêcher de révéler des secrets de famille.

Ted Boutrous, avocat de l’auteur, a tweeté dans la foulée que l’injonction temporaire «reste effective concernant Mme Trump mais nous allons déposer un recours demain [jeudi] au tribunal pour expliquer pourquoi elle devrait être levée».

Dans une déclaration envoyée à l’AFP, il a qualifié de «bonne nouvelle» la décision concernant l’éditeur et expliqué qu’il comptait notamment s’appuyer sur le premier amendement de la Constitution, qui protège la liberté d’expression, pour défendre sa cliente.

Mary Trump, psychologue de 55 ans, est la fille de Fred Trump Jr., frère aîné du président et qui est décédé en 1981 à 42 ans des suites d’alcoolisme.

Dans ce livre, elle raconte des événements dont elle a été témoin dans la maison de ses grands-parents à New York, où ont grandi Donald Trump et ses quatre frères et sœurs.

«Elle décrit un cauchemar fait de traumatismes, de relations destructrices et un mélange tragique de négligence et d’abus», selon sa maison d’édition.