Les spéculations sur la santé de Kim Jong Un sont intervenues à un moment où les discussions entre Pyongyang et Washington sur l'arsenal nucléaire nord-coréen sont au point mort depuis des mois, malgré trois sommets historiques entre M. Kim et Donald Trump.
Les spéculations sur la santé de Kim Jong Un sont intervenues à un moment où les discussions entre Pyongyang et Washington sur l'arsenal nucléaire nord-coréen sont au point mort depuis des mois, malgré trois sommets historiques entre M. Kim et Donald Trump.

Trump se dit «content» que Kim Jong Un soit «de retour et en forme» 

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump s'est dit samedi «content» de la réapparition publique du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et de le voir apparemment en bonne santé.

«Je suis pour ma part content de voir qu'il est de retour et en bonne forme!» a écrit Donald Trump sur Twitter après la diffusion par les médias officiels nord-coréens d'images de Kim Jong Un, dont l'absence durant des semaines avait suscité des interrogations et des rumeurs.

La télévision d'État nord-coréenne l'a montré samedi marchant, souriant largement et fumant une cigarette lors de l'inauguration d'une usine vendredi à Sunchon, au nord de Pyongyang.

Sur ces images, on voit Kim Jong Un s'asseoir devant une pancarte décrivant l'événement comme une cérémonie d'inauguration d'usine le 1er mai 2020.

L'agence de presse officielle KCNA a aussi publié des photos de l'événement, montrant notamment le leader nord-coréen aux côtés de sa soeur et conseillère Kim Yo Jong.

Les interrogations sur l'état de santé de Kim Jong Un s'étaient multipliées depuis son absence remarquée aux célébrations du 15 avril. Cette journée est la plus importante du calendrier politique nord-coréen car tout le pays commémore alors la naissance du fondateur du régime, Kim Il Sung, le grand-père de l'actuel dirigeant.

Les spéculations sur la santé de Kim Jong Un sont intervenues à un moment où les discussions entre Pyongyang et Washington sur l'arsenal nucléaire nord-coréen sont au point mort depuis des mois, malgré trois sommets historiques entre M. Kim et Donald Trump.

Si M. Kim était décédé ou s'était trouvé dans l'incapacité d'exercer ses fonctions, cela aurait accru l'incertitude sur l'avenir de ce processus de négociation.

Pendant les jours où l'incertitude planait sur son état de santé, M. Trump avait minimisé les rumeurs. «Je lui souhaite bonne chance» et «j'espère le revoir en bonne santé», avait-il dit.