Vendredi, le premier ministre Justin Trudeau avait indiqué qu’il hésitait à se rendre à Washington en raison notamment d’inquiétudes sur d’éventuels droits de douane que les États-Unis pourraient réimposer sur l’aluminium canadien.
Vendredi, le premier ministre Justin Trudeau avait indiqué qu’il hésitait à se rendre à Washington en raison notamment d’inquiétudes sur d’éventuels droits de douane que les États-Unis pourraient réimposer sur l’aluminium canadien.

Trudeau n'ira pas à Washington pour célébrer le nouvel ALENA

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau n’assistera pas à une rencontre, cette semaine, avec le président américain Donald Trump et le président mexicain Andrés Manuel López Obrador.

Le bureau de M. Trudeau a indiqué qu’il souhaitait bonne chance aux deux pays et à leurs dirigeants, mais qu’il resterait à Ottawa pour une retraite de son cabinet et une séance prévue au parlement.

M. López Obrador doit se rendre à Washington en partie pour célébrer l’entrée en vigueur du nouvel accord de libre-échange nord-américain, et il avait exprimé l’espoir que M. Trudeau se joigne à lui.

Le bureau de M. Trudeau a précisé que le premier ministre continuerait de travailler avec les deux pays pour assurer la réussite de l’accord et travailler pour que l’Amérique du Nord sorte plus forte de la pandémie de COVID-19.

La semaine dernière, on avait demandé à M. Trudeau s’il assisterait à la rencontre et il n’avait mentionné ni le parlement ni la retraite comme raisons de ne pas y aller.

Il avait toutefois évoqué des inquiétudes suscitées par les récentes réflexions des Américains concernant les tarifs sur l’aluminium.

Il avait également noté l’étendue des flambées de COVID-19 dans les autres pays.

Le premier ministre canadien s’est tout de même entretenu au téléphone avec le président mexicain lundi.

Selon un compte rendu de la discussion fourni par le cabinet du premier ministre, celui-ci aurait exprimé son regret de ne pas pouvoir se rendre à Washington en souhaitant à M. López Obrador «une rencontre fructueuse avec le président des États-Unis».

Les deux dirigeants auraient notamment discuté de la lutte contre la COVID-19 dans leur État respectif ainsi que «des investissements dans l’infrastructure d’énergie renouvelable comme moyen de contribuer à lutter contre les changements climatiques et de soutenir la croissance économique», rapporte-t-on.