Bernie Sanders à Houston, au Texas, le 12 septembre dernier

Opéré en urgence, Bernie Sanders suspend sa campagne [VIDÉO]

NEW YORK — Le doyen des prétendants à l’investiture démocrate pour la présidentielle 2020, Bernie Sanders, a dû suspendre sa campagne mercredi après une intervention chirurgicale due à une artère bouchée, premier gros problème de santé dans une course dominée par des septuagénaires.

Alors qu’il était en campagne à Las Vegas, dans le Nevada, le sénateur du Vermont, âgé de 78 ans, a ressenti «une gêne thoracique», a annoncé son équipe de campagne.

«Des examens médicaux lui ont trouvé une artère bouchée et on a réussi à lui poser deux stents (extenseurs vasculaires, NDLR)», a-t-elle précisé, ajoutant que le sénateur annulait tous ses événements de campagne «jusqu’à nouvel ordre».

Quelques heures après, l’énergique septuagénaire indépendant a refait surface sur Twitter, montrant qu’il ne se laisserait pas abattre par ce contretemps et qu’il l’utiliserait même en appui de ses thèmes de campagne.

«Je me sens bien. J’ai la chance d’être bien soigné et d’avoir de formidables médecins et infirmiers pour m’aider à récupérer», a-t-il tweeté. «Aucun d’entre nous ne peut prévoir quand il sera confronté à une urgence médicale. Et personne ne devrait redouter d’être ruiné dans pareil cas. Sécurité sociale pour tous!»

Bernie Sanders, qui revendique l’étiquette socialiste et plaide notamment pour une sécurité sociale étatisée, n’a cependant rien dit sur sa possible date de retour aux affaires.

On ignore notamment si M. Sanders, qui représente le Vermont au Congrès depuis 1991, participera au débat télévisé qui doit réunir 12 candidats démocrates le 15 octobre prochain, dans une université de l’Ohio.

Dans cette bataille de longue haleine qui commence à peine - les premières primaires auront lieu en février - Bernie Sanders, rival malheureux d’Hillary Clinton pour l’investiture démocrate de 2016, fait figure de poids lourd.

Il s’est maintenu jusqu’ici dans le peloton de tête, aux côtés de deux autres septuagénaires, l’ancien vice-président Joe Biden, 76 ans, et la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren, 70 ans.

Cette dernière, qui affiche des positions proches de celles de M. Sanders même si elle se dit résolument capitaliste, a néanmoins ravi la deuxième place à M. Sanders dans plusieurs sondages ces dernières semaines.

«Un battant»

Bernie Sanders est le premier candidat à suspendre sa campagne pour raison de santé.

Lui qui fut le premier à plaider haut et fort pour taxer les riches ou la gratuité des universités- idées désormais embrassées par plusieurs candidats démocrates - s’était montré récemment enroué. Il avait annulé en septembre quelques apparitions publiques pour «reposer sa voix».

En mars, le sénateur originaire de Brooklyn était aussi apparu un sparadrap sur le front, après s’être cogné contre la porte d’une douche. L’incident lui avait valu sept points de suture, mais il était reparti en campagne immédiatement.

Plusieurs de ses rivaux - de Joe Biden à Pete Buttigieg, benjamin de la course à 37 ans, qui parle souvent du besoin de renouveler les générations au pouvoir - ont immédiatement souhaité au sénateur un prompt rétablissement.

«S’il y a une chose que je sais de lui, c’est que c’est un battant et j’ai hâte de le retrouver bientôt en campagne», a tweeté la sénatrice californienne Kamala Harris, 54 ans, loin derrière le candidat dans les sondages.

«Tous ceux qui connaissent Bernie savent qu’il est une force. Nous sommes certains qu’il se remettra pleinement et rapidement, et avons hâte de le retrouver en campagne», a aussi tweeté M. Biden.

«Beaucoup de gens ne comprennent pas combien les campagnes au plus près du terrain sont folles - pour les candidats et pour les organisateurs», avait aussi tweeté la jeune vedette démocrate du Congrès, Alexandria Ocasio-Cortez, qui avait travaillé pour la campagne de Sanders en 2016.

Même si le sénateur du Vermont reprend rapidement sa campagne, cet incident souligne l’âge avancé des candidats les mieux placés dans cette course, alors même que Donald Trump, 73 ans, paraît en pleine forme.

Jusqu’à présent, c’était Joe Biden dont l’âge suscitait le plus de doutes. Lors du dernier débat mi-septembre, il avait confusément exhorté les Américains à «toujours avoir leur tourne-disques allumé le soir».

Donald Trump, qui ne cesse d’attaquer sur Twitter les démocrates depuis qu’ils ont entamé une procédure de destitution contre lui, n’a pas réagi aux mésaventures de Bernie Sanders.

À l’automne 2016, il s’était moqué d’Hillary Clinton, de deux ans sa cadette, après qu’elle eut quitté soudainement une cérémonie pour le 15e anniversaire des attentats du 11 septembre. Son médecin avait indiqué peu après qu’elle souffrait d’une pneumonie.