Les comtés de la Floride peuvent décider à quel moment commencer le nouveau dénombrement des votes, mais ont jusqu’à jeudi, à 15 h, pour le compléter.

Lourde tâche pour le nouveau dénombrement des votes en Floride

FORT LAUDERDALE — Des membres du personnel électoral ont amorcé dimanche le dépouillement dans des courses très serrées en Floride pour le Sénat et le poste de gouverneur, redoublant d’efforts après que le secrétaire d’État eut ordonné un nouveau dénombrement des votes.

Les responsables des élections du comté de Miami-Dade ont commencé à transmettre les bulletins de vote dans les machines à numériser samedi soir. Le travail fastidieux dans ce seul comté du sud de la Floride pourrait prendre des jours, sachant que 800 000 bulletins de vote ont été déposés. En multipliant ce chiffre par 67 comtés dans le troisième État le plus peuplé du pays, l’ampleur de la tâche commençait à se préciser dimanche.

Dans le comté voisin de Broward, le début du dépouillement a été retardé dimanche en raison d’un problème avec l’un des calculateurs. À Palm Beach, la superviseure des élections a déclaré qu’elle ne pensait pas que son département pouvait respecter le délai de jeudi.

Les comtés de la Floride peuvent décider à quel moment commencer le nouveau dénombrement des votes, mais ont jusqu’à jeudi, à 15 h, pour le compléter.

Le secrétaire d’État de la Floride, Ken Detzner, a publié la directive après que les résultats non officiels eurent révélé de très minces écarts entre les candidats. En vertu de la loi, de tels écarts obligent les autorités à procéder à un nouveau dénombrement.

Le bureau de M. Detzner a admis qu’à sa connaissance, c’était la première fois de l’histoire de la Floride qu’un nouveau dénombrement était nécessaire pour une course au Sénat ou au poste de gouverneur de l’État.

Selon les résultats non officiels, l’ancien représentant républicain Ron DeSantis a battu son adversaire démocrate, le maire de Tallahassee, Andrew Gillum, par 0,41 point de pourcentage pour le poste de gouverneur.

Du côté du Sénat, le gouverneur républicain Rick Scott l’a emporté sur son rival démocrate, le sénateur sortant Bill Nelson, par 0,14 point de pourcentage.

M. Scott a soutenu dimanche que M. Nelson souhaitait que les bulletins de vote frauduleux et ceux exprimés par des non-citoyens soient pris en compte.

«Il essaie de frauder pour gagner cette élection, a déclaré Scott à Fox News. Bill Nelson est un mauvais perdant. Il fait de la politique depuis beaucoup trop longtemps.» La campagne de M. Scott n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande par courriel de preuves à l’appui de ses allégations de fraude.

La division électorale de l’État, supervisée par M. Scott, et le Florida Department of Law Enforcement ont déclaré n’avoir trouvé aucune preuve de fraude électorale.

Le secrétaire Detzner a ordonné un nouveau dénombrement électronique pour les deux courses. Une fois cette procédure terminée, si les écarts entre les candidats s’élèvent à 0,25 point de pourcentage ou moins, un dénombrement manuel sera effectué, a expliqué la porte-parole du département d’État, Sarah Revell.

En 2000, lors d’un deuxième dénombrement durant l’élection présidentielle, il avait fallu plus de cinq semaines à la Floride pour décréter que le républicain George W. Bush avait récolté 537 voix de plus que le démocrate Al Gore et, par le fait même, remporté la présidence des États-Unis.