Une tente recouvre le banc de parc où l’ex-espion Sergeï Skripal et sa fille se sont effondrés, dimanche.

L’ex-espion Sergeï Skripal attaqué avec un agent neurotoxique

LONDRES — Un ancien espion russe et sa fille ont probablement été empoisonnés avec un agent neurotoxique, a indiqué mercredi la police britannique.

Sergeï Skripal et sa fille Ioulia se sont effondrés sur un banc de parc dans la ville de Salisbury, dimanche, déclenchant une enquête qui se retrouve maintenant entre les mains de la police antiterroriste britannique.

Les policiers avaient tout d’abord indiqué qu’ils étaient entrés en contact avec une substance inconnue.

«Ayant déterminé qu’un agent neurotoxique est la cause des symptômes, cela nous mène à traiter cette affaire comme une tentative de meurtre. Je peux aussi confirmer que nous croyons que les deux individus qui ont eu un malaise ont été ciblés spécifiquement», a dit le responsable de la lutte antiterroriste au sein de la Police métropolitaine, Mark Rowley.

Policier dans un état grave

M. Rowley a ajouté qu’un policier qui les a aidés au moment de l’incident est quant à lui hospitalisé dans un état grave. Il n’a pas dit quel agent neurotoxique a été utilisé, mais les plus connus sont le VX et le sarin.

Moscou a déclaré que l’affaire était utilisée pour mousser une «campagne anti-Russie» et nuire aux relations entre les deux pays.

Skripal a été reconnu coupable en Russie d’espionnage pour le compte du Royaume-Uni. Il a été condamné à 13 ans de prison en 2006, mais il a été relâché en 2010 dans le cadre d’un transfert d’espions entre les États-Unis et la Russie.