Les fruits et légumes sont les produits les plus fréquemment jetés.

Les Américains jettent 150 000 tonnes de nourriture par jour

TAMPA — Les Américains gaspillent près de 150 000 tonnes de nourriture par jour, soit l'équivalent de plus de 400 grammes par personne, a indiqué une étude mercredi, en précisant que fruits et légumes étaient les produits les plus fréquemment jetés.

Cette nourriture qui est allée à la poubelle a été cultivée sur près de 7 % des terrains agricoles américains, et des milliers de milliards de litres d'eau ont été utilisés pour la produire, selon un article publié dans le journal PLOS ONE. Elle correspond également à 30 % des calories consommées quotidiennement par chaque Américain.

Les fruits et les légumes représentent 39 % de l'ensemble de ces produits, suivis par les laitages (17 %), la viande (14 %) et les céréales (12 %).

Parmi les produits les moins susceptibles d'être jetés, figurent les chips, l'huile, les sucreries et les boissons sans alcool.

«Les régimes alimentaires de meilleure qualité sont basés sur de plus grandes proportions de fruits et de légumes, qui sont gaspillés en plus grande quantité que les autres produits», explique Meredith Niles, coauteure de l'étude et professeure assistante à l'Université du Vermont.

«Manger sain est important et est source de nombreux bénéfices, mais plus nous suivons ces régimes, plus nous devons être conscients du gaspillage alimentaire», a-t-elle ajouté.

Impact sur l'environnement

L'étude, basée sur des chiffres du gouvernement et des sondages sur le gaspillage alimentaire entre 2007 et 2014, fait état d'un impact «conséquent» en matière d'environnement et sur les agriculteurs.

«Ce gaspillage a correspondu à des récoltes produites» avec plus de 350 millions de kg de pesticides et près d'un milliard de kg d'engrais «chaque année», selon la même source.


« Manger sain est important et est source de nombreux bénéfices, mais plus nous suivons ces régimes, plus nous devons être conscients du gaspillage alimentaire »
Meredith Niles, coauteure de l'étude

Parmi les possibles solutions à ce problème, l'étude propose d'apprendre aux consommateurs à mieux préparer et stocker les fruits et légumes frais, et suggère d'intégrer les efforts en vue d'empêcher le gaspillage alimentaire aux programmes du gouvernement.

«Le gaspillage alimentaire est une question qui se joue à plusieurs niveaux», a déclaré l'auteur principal Zach Conrad, du service de recherche agricole du Dakota du Nord, qui dépend du département américain de l'agriculture.

«Les aborder de manière holistique va devenir de plus en plus important pour trouver les moyens durables de faire face aux besoins d'une population mondiale en croissance», a-t-il ajouté.