Le pape François

Le pape s’intéresse au mariage des prêtres

VATICAN — Alors que le Vatican fait face au scandale croissant des agressions sexuelles commises par le clergé et à la diminution du nombre de prêtres dans le monde, il jette les bases d’un débat officiel sur un sujet qui a longtemps été tabou : ouvrir la prêtrise aux hommes mariés dans des régions du monde où les religieux sont rares.

Le pape François a convoqué l’année prochaine une réunion des évêques sud-américains sur le sort de l’église en Amazonie, un vaste territoire desservi par trop peu de prêtres. Au cours de ce synode, la question de l’ordination d’hommes mariés d’une vertu éprouvée — appelée viri probati — devrait figurer à l’ordre du jour.

Cette semaine, un documentaire de deux heures diffusé par la télévision italienne contribuera probablement à la conversation. Le choix : prêtres et amour présente plus d’une dizaine d’hommes provenant de quatre pays européens qui vivent clandestinement avec des femmes, qui ont créé leurs propres communautés ecclésiales non autorisées où des prêtres mariés président la messe ou qui ont quitté le sacerdoce catholique pour se marier.

Le documentaire, qui sera diffusé mercredi sur Discovery Italia et qui a été présenté en primeur à l’Associated Press, montre que nombre de ces hommes seraient heureux de retourner au sacerdoce et d’offrir leurs services pastoraux.

Leur sort a trouvé une oreille attentive chez François, qui a depuis longtemps exprimé sa volonté de considérer les viri probati pour répondre aux besoins pastoraux en Amazonie. Il a également exprimé sa sympathie pour les prêtres qui ont fait le choix difficile de partir.

Vocatio, une association italienne de ces «prêtres mariés», a écrit à François plus tôt ce mois-ci, pour l’assurer de sa solidarité pendant qu’il fait face aux retombées mondiales du scandale des agressions sexuelles et pour offrir à nouveau leurs services au sein du sacerdoce.

Le chef de Vocatio, l’ancien prêtre Rosario Mocciaro qui s’est marié civilement en 1977, estime qu’environ 5000 hommes ont quitté la prêtrise seulement en Italie, et qu’un tiers d’entre eux souhaiteraient retourner à un ministère marié si cela était autorisé. Il a déclaré espérer des progrès sous François et quelques évêques italiens bien disposés, affirmant qu’ils apportaient «un air et une atmosphère nouveaux» à un problème de longue date.