Le pape François a appelé vendredi à une réforme de la manière dont la théologie est enseignée dans les écoles catholiques.

Le pape François encourage l'étude du dialogue avec le judaïsme et l'islam

VATICAN — Le pape François a appelé vendredi à une réforme de la manière dont la théologie est enseignée dans les écoles catholiques, affirmant que les étudiants doivent en apprendre davantage sur le dialogue avec le judaïsme et l'islam et que, dans l'ensemble, la liberté de recherche théologique doit être plus grande.

Le pape a fait cet appel lors d'un discours prononcé à l'université de théologie dirigée par les jésuites, à Naples. Cette déclaration s'inscrit dans son rapprochement avec le monde musulman, après la signature d'une déclaration commune avec l'imam d'Al Azhar au Caire, siège du savoir sunnite, établissant des relations fraternelles entre musulmans et catholiques, avec pour mission commune de promouvoir la paix.

Dans son discours, le pape a déclaré que le dialogue et le partenariat avec le monde musulman sont nécessaires «pour construire une existence pacifique, même en présence des épisodes troublants causés par les ennemis fanatiques du dialogue».

Les étudiants en théologie catholique doivent apprendre la culture, la langue et la façon de penser des juifs et des musulmans «pour mieux comprendre et vivre notre relation», a-t-il déclaré.

Le pape François a insisté sur la nécessité de «marcher ensemble» avec des partenaires interreligieux, disant souvent à la blague que les théologiens devraient ruminer sur une île déserte, pendant que les chefs religieux poursuivent le dialogue sur le terrain.

Il a également appelé à une approche plus pastorale, plus clémente et plus consciente des problèmes théologiques épineux, telle que la communion pour les personnes remariées au civil.

«La liberté théologique est nécessaire», a déclaré le pape François vendredi. «Sans la possibilité d'essayer de nouveaux chemins, vous ne créez rien de nouveau.» Parlant spontanément, le pape a cependant fait une distinction entre la liberté nécessaire pour l'étude théologique et la nécessité d'une précision théologique dans la prédication aux fidèles.

Il a appelé à une révision de la manière dont la théologie est enseignée afin qu'elle soit axée sur l'accueil, le dialogue et la flexibilité. En outre, les laïcs devraient être encouragés à entreprendre des études théologiques, en particulier les femmes, a-t-il déclaré.