Le secrétaire américain à la Défense par intérim Pat Shanahan, qui entrait en fonction mercredi, a clairement indiqué que sa priorité serait la Chine.

Le nouveau secrétaire américain à la Défense se concentrera sur la Chine

WASHINGTON — Le secrétaire américain à la Défense par intérim Pat Shanahan, qui entrait en fonction mercredi, a clairement indiqué que sa priorité serait la Chine.

Cet ancien dirigeant de Boeing, secrétaire adjoint à la Défense jusqu’au départ de Jim Mattis, a réuni mercredi des responsables civils de l’armée et du département de la Défense avant de se rendre à la Maison-Blanche pour une réunion du cabinet.

Selon un responsable présent à la réunion au Pentagone, M. Shanahan a déclaré qu’il était concentré sur la stratégie élaborée et mise en place sous M. Mattis. Cette stratégie souligne l’importance pour les grandes puissances de faire face à la concurrence de Russie et de la Chine, après les nombreuses années d’implication militaire américaine au Moyen-Orient.

Dans ce contexte, M. Shanahan a affirmé que les dirigeants du Pentagone devraient se souvenir «de la Chine, de la Chine et de la Chine», d’après ce responsable, qui s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat parce qu’il n’était pas autorisé à discuter publiquement de la réunion.

L’administration Trump entretient des relations houleuses avec la Chine. À l’instar de l’administration Obama, celle de M. Trump est préoccupée par ce qu’elle considère être la militarisation par la Chine des zones contestées en mer de Chine méridionale et par ses avancées dans certains armements de haute technologie.

Bien qu’il soit secrétaire à la Défense par intérim, Pat Shanahan a toute l’autorité d’un secrétaire permanent. On ignore si le président Trump le nommera comme successeur de Jim Mattis ou s’il choisira quelqu’un d’autre.

M. Shanahan était secrétaire adjoint depuis juillet 2017. Il a passé toute sa carrière chez Boeing et n’a aucune expérience politique ni militaire.

Jim Mattis, un général à la retraite, a présenté sa démission le 20 décembre après une série de désaccords sur les politiques de Donald Trump, notamment la décision du président de retirer les troupes américaines de la Syrie.

Il est rare que le Pentagone soit dirigé par un secrétaire par intérim. Le dernier était William H. Taft, qui a occupé ce poste pendant environ 60 jours en 1989.