Avec moins de 3 000 décès et quelque 88 000 cas, l'Afrique est pour l'instant relativement épargnée par la pandémie de coronavirus.
Avec moins de 3 000 décès et quelque 88 000 cas, l'Afrique est pour l'instant relativement épargnée par la pandémie de coronavirus.

L'Afrique a pris «à temps» des mesures de prévention, une «leçon» selon l'ONU

AFP
Agence France-Presse
PARIS — Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a estimé mercredi que les pays développés avaient des «leçons» à tirer des «mesures de prévention très courageuses», prises par certains pays africains pour limiter la progression du coronavirus.

«Face aux prévisions qu'on avait faites au commencement (de la crise), la COVID a progressé d'une façon bien plus lente», a souligné M. Guterres dans une interview donnée à la radio RFI.

«Cette lenteur est largement due au fait que la plupart des gouvernements et des sociétés africaines ont pris à temps des mesures très courageuses de prévention qui sont d'ailleurs une leçon pour quelques pays développés qui ne l'ont pas fait», a-t-il lancé.

Avec moins de 3 000 décès et quelque 88 000 cas, l'Afrique est pour l'instant relativement épargnée par la pandémie de coronavirus qui a fait près de 320 000 morts dans le monde.

Selon le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, l'Afrique a «pris à temps des mesures très courageuses de prévention». 

Antonio Guterres est également revenu sur la suspension des paiements sur le service de la dette des pays les plus pauvres accordée mi-avril par plusieurs créanciers publics, dont le G20, un moratoire «pas suffisant», selon lui.

«Il nous faut préparer un allégement ciblé de la dette et une approche plus globale, plus structurelle pour éviter à tout prix dans le futur une série de faillites qui puisse engendrer une dépression», au niveau mondial, a-t-il préconisé.

41 pays africains sont concernés par ces mesures, et mardi le Mali est devenu le premier pays de ce continent à obtenir un moratoire de la part du Club de Paris, groupe informel de pays dits «industrialisés».