Les discussions entre les États-Unis, la Corée du Sud et celle du Nord sont organisées par le gouvernement suédois et l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm.

La Suède annonce des discussions entre les États-Unis et les deux Corée

HELSINKI — La Suède a annoncé que des diplomates de la Corée du Sud et des États-Unis participeraient à des pourparlers dans le pays nordique avec un sous-ministre nord-coréen et un «petit groupe d’experts internationaux».

Le porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères, Buster Mirow Emitslof, a affirmé que Lee Do-hoon, de la Corée du Sud, et Steve Biegun, envoyé spécial américain pour les négociations avec la Corée du Nord, rencontreraient le sous-ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, Choe Son Hui, qui est arrivé vendredi en Suède.

Les discussions sont organisées par le gouvernement suédois et le SIPRI, ou l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, un groupe de réflexion indépendant axé sur la recherche sur les conflits, les armements et le contrôle des armements.

Le Ministère n’a pas indiqué le lieu et l’endroit de telles discussions, et on ignore si elles ont débuté officiellement. L’agence de presse suédoise TT a affirmé que les discussions se dérouleraient dans un centre de conférence au lac Malaren, au nord-ouest de Stockholm, jusqu’à mardi.

Depuis 1973

La Suède entretient des relations diplomatiques avec la Corée du Nord depuis 1973 et fait partie des rares pays occidentaux à avoir une ambassade dans ce pays. Elle fournit des services consulaires aux États-Unis.

L’agence de presse japonaise Kyodo a annoncé dimanche que de hauts diplomates japonais devaient rencontrer M. Biegun et discuter de questions relatives à la Corée du Nord en Suède, citant des informations communiquées par le ministère japonais des Affaires étrangères.

La réunion aurait lieu en marge de la rencontre entre les États-Unis, la Corée du Nord et la Corée du Sud.