Kim Jong-un

La Corée du Nord suspend ses essais nucléaires et de missiles à longue portée

SÉOUL — La Corée du Nord suspend tous ses essais nucléaires, ainsi que les tests de missiles à longue portée, et elle a aussi l’intention de fermer son site d’essais nucléaires.

L’annonce a lieu quelques jours avant le début d’une nouvelle séance de négociations sur le nucléaire entre Pyongyang, Séoul et Washington, mais rien n’indique pour l’instant que l’État communiste serait ouvert à se départir de son arsenal.

Pyongyang a plutôt fait une démonstration de force, alors qu’en novembre, le dirigeant Kim Jong-un avait décrit le programme nucléaire comme étant complet, après des mois d’essais.

Selon certains analystes, le dirigeant nord-coréen entre en position de force dans les négociations et il serait surprenant qu’il accepte d’abandonner ses armes. Des responsables sud-coréens et américains croient que Kim Jong-un essaie de sauver son économie, affectée par les sanctions des pays occidentaux.

Le président américain, Donald Trump, s’est d’ailleurs réjoui de ce nouveau développement. Il a salué vendredi l’annonce par Kim Jong Un, y voyant «une très bonne nouvelle pour la Corée du Nord et le monde». 

«Grand progrès! Hâte de participer à notre sommet», a-t-il ajouté dans un tweet, en évoquant sa rencontre prochaine avec le dirigeant nord-coréen, qui pourrait selon lui avoir lieu fin mai ou début juin.

L’agence de presse officielle de l’État nord-coréen a annoncé samedi (heure de la Corée du Nord) que le pays changeait de cap pour se concentrer sur les enjeux intérieurs et l’amélioration de son économie.

L’État communiste s’est aussi engagé à travailler avec ses voisins et la communauté internationale pour assurer la paix sur la péninsule coréenne et créer un «environnement international optimal» pour bâtir son économie.

Cette nouvelle survient quelques jours avant la rencontre entre le dirigeant nord-coréen, Kim Jong Un et son homologue sud-coréen, Moon Jae-in dans un village à l’occasion d’un rare sommet pour apaiser les tensions.

Une rencontre distincte est prévue entre M. Kim et le président américain Donald Trump.

La décision de Pyongyang a été entérinée par le Comité central du parti au pouvoir, qui s’était réuni pour discuter d’une «nouvelle phase» de politiques.

Le Comité central du Parti des travailleurs de la Corée a applaudi cette «grande victoire». Il avait adopté unanimement une résolution pour que le pays rassemble ses énergies à mettre en place une économie socialiste forte et à «amener des améliorations révolutionnaires dans la vie des gens.»

«Pour assurer la transparence sur la suspension des essais nucléaires, nous fermerons le site d’essais nucléaires dans le nord de la république», est-il écrit dans la résolution.

Selon l’agence de presse, Kim Jong-Un a dit pendant la rencontre que les essais n’étaient «plus nécessaires».  Avec AFP