La frontière américano-mexicaine relie l’océan Atlantique au Pacifique sur 3200 kilomètres.

Frontière Mexique-USA: moins de passages, mais plus de morts

GENÈVE — Le nombre de migrants morts près de la frontière entre le Mexique et les États-Unis a augmenté en 2017 alors que celui de tentatives de passages illégaux a considérablement diminué, a indiqué mardi l’ONU.

En 2017, 412 migrants sont morts des deux côtés de la frontière, contre 398 l’année précédente, a détaillé l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), affiliée aux Nations unies.

L’OIM a précisé que 16 décès de migrants ont été enregistrés dans cette région depuis le début de l’année 2018.

«L’augmentation du nombre de morts est particulièrement inquiétante alors que les données disponibles montrent que moins de migrants sont entrés aux États-Unis via la frontière avec le Mexique l’année dernière», a dit dans un communiqué un responsable de l’OIM, Frank Laczko.

En 2017, les autorités américaines ont rapporté avoir interpellé 341 084 migrants le long de leur frontière sud, soit une chute de 44 % par rapport à 2016, lorsque 611 689 migrants avaient été appréhendés.

Traversant des régions arides peu peuplées, mais aussi des villes, la frontière américano-mexicaine relie l’océan Atlantique au Pacifique sur 3200 kilomètres.