Meghan Markle

Ce qui va changer dans la vie de Meghan Markle

LONDRES — Finie la comédie, adieu la tranquillité: en épousant le prince Harry, l’Américaine Meghan Markle, fille d’une prof de yoga qui a grandi en Californie, s’apprête à plonger dans la famille royale britannique, un monde plein de règles et d’obligations qui va peser sur son identité.

Pas de «princesse Meghan»

En épousant Harry, Meghan Markle renonce à sa carrière d’actrice pour vivre son conte de fées. Mais après son mariage, elle ne deviendra pas «princesse Meghan» pour autant, un rappel de ses origines roturières, car seules les femmes nées au sein de la famille royale peuvent porter le titre de princesse suivi de leur prénom.

Son titre officiel sera «Son Altesse Royale, la princesse Henry de Galles».

Toutefois, si la reine offre un duché au prince Harry le jour de son mariage, Meghan deviendra duchesse. Parmi les titres disponibles, le duc de Sussex ou le duc de Clarence.

Meghan Markle va aussi prendre la nationalité britannique, diluant ainsi son identité américaine.

Bouche cousue

Les membres de la famille royale ne doivent pas exprimer d’opinions politiques en public. Pas évident pour une jeune femme engagée, prompte à s’exprimer sur les réseaux sociaux.

Bien avant l’annonce de ses fiançailles, la féministe revendiquée avait commencé à faire profil bas, fermant son blogue «The Tig» et son compte Instagram sur lequel elle publiait des photos d’elle.

«Elle s’est laissée complètement phagocyter par la machine royale», persiffle Graham Smith, figure de proue des «Républicains», le mouvement britannique anti-monarchie.

Désormais, l’épouse du prince Harry devra se concentrer sur les activités caritatives de la famille royale.

Après son mariage, elle deviendra marraine de la Royal Foundation, aux côtés de son époux, du prince William et de sa femme Kate. Cette fondation s’intéresse en particulier au bien-être des militaires et des anciens combattants, aux enfants et adolescents, à la protection des espèces menacées et de l’environnement, et à la question de la santé mentale.

Malgré ces contraintes, Andrew Morton, son biographe, estime que «Meghan et Harry vont former un couple très influent». «Ils seront perçus comme bien plus militants que les précédents couples royaux», prédit-il.

Droits et devoirs royaux

Habituée à une vie détendue en Californie, Meghan Markle devra se plier au strict protocole, longue liste des choses à faire (dont la révérence à la reine), mais aussi à ne pas faire dont certaines ne sont pas même écrites (enlever son manteau en public).

Elle qui racontait avoir eu jusque-là une «vie relativement tranquille» sera aussi traquée par les paparazzis, avides de capter d’éventuels «faux pas». «Même en ayant joué dans une série télé pendant six ans et en ayant travaillé avant ça, je n’ai jamais fait partie de cette culture des tabloïds», confiait une Meghan un peu inquiète en novembre.

Elle ne sera plus libre de ses mouvements et devra s’habituer à vivre sous protection policière. Avec Harry, nommé par la reine ambassadeur de la jeunesse du Commonwealth, Meghan Markle représentera la famille royale dans les pays du Commonwealth et devra sillonner le monde, mais aussi le Royaume-Uni, qu’elle doit apprendre à connaitre.

Côtés positifs: en entrant dans «la firme», elle sera aidée au quotidien par du personnel de service (coiffeuse, habilleuse, chauffeur, etc.). La fashionista pourra aussi porter les bijoux prêtés par la reine.

+

PROGRAMME DE LA JOURNÉE DE MARIAGE

Le mariage du prince Harry et de Meghan Markle, le 19 mai, sera un événement festif mais organisé avec une précision militaire. Voici les détails du programme confirmé jusqu’à présent par Kensington Palace:

9h: Les premiers des 2640 personnes invitées dans le parc du château pour assister à l’arrivée des mariés et à celle de leurs invités, ainsi qu’à la procession en calèche, commencent à entrer dans le parc du château de Windsor. Parmi eux, 1200 jeunes, 200 membres d’organisations caritatives, 100 élèves d’écoles avoisinantes, 610 membres de la communauté du château et 530 membres du personnel royal.

9h30: Les premiers des 600 invités au mariage entrent dans la chapelle St. George. Les invités arrivent en autocar à la Tour Ronde du château et se dirigent vers la porte sud de la chapelle.

La chapelle St. George

11h: Les derniers invités non membres de la famille royale prennent place dans la chapelle.

11h20: Les membres de la famille royale commencent à arriver à pied et en voiture. Ils entrent dans la chapelle par le porche de Galilée, sur le côté sud. Le prince Harry et son témoin, son frère le prince William, arrivent par les marches ouest de la chapelle, probablement à pied.

Ils saluent les gens rassemblés dans l’enceinte du château, au pied des marches.

Meghan Markle et sa mère Doria Ragland se rendent au château en voiture. La future mariée est rejointe par les enfants d’honneur avant d’entrer par les marches ouest.

12h: La célébration commence. Thomas Markle conduit sa fille à l’autel. Le doyen de Windsor, David Conner, dirige le service. Justin Welby, archevêque de Canterbury, officie pour l’échange des consentements. Les deux soeurs et le frère de la défunte mère de Harry, Diana, princesse de Galles, sont présents. L’une des soeurs de Diana, Lady Jane Fellowes, lit un texte.

13h: Les jeunes mariés sortent et saluent les représentants associatifs. Des proches de membres de la famille les saluent depuis les marches, tandis qu’ils quittent le château pour une procession de 25 minutes à travers Windsor.

L’itinéraire les emmène à High Street et sur la Longue Promenade (Long walk), une avenue bordée d’arbres qui mène au château de Windsor. Le voyage se fait dans un landau (voiture attelée à quatre roues) Ascot, tiré par quatre chevaux gris de Windsor: Milford Haven, Storm, Plymouth et Tyrone.

Ils sont escortés par le régiment de cavalerie de la Maison royale.

Si le temps est mauvais, le couple voyagera dans une calèche munie de grandes fenêtres et de panneaux transparents sur le toit.

13h30: Une réception est donnée par la reine Elizabeth II au château de Windsor pour le couple et ses 600 invités. Ensuite, le couple et la famille royale poseront pour les photos officielles prises par le photographe Alexi Lubomirski.

Soirée: le père de Harry, le prince Charles, organise une réception privée pour la famille et 200 amis proches à Frogmore House, un manoir du XVIIe siècle à environ un kilomètre du château de Windsor.