Les frontières entre les États-Unis et ses deux voisins, le Mexique et le Canada, resteront fermées aux déplacements non-essentiels jusqu’au 20 août.
Les frontières entre les États-Unis et ses deux voisins, le Mexique et le Canada, resteront fermées aux déplacements non-essentiels jusqu’au 20 août.

Au tour des États-Unis de garder leurs frontières avec le Mexique et le Canada fermées jusqu’au 20 août

WASHINGTON — Les frontières entre les États-Unis et ses deux voisins, le Mexique et le Canada, resteront fermées aux déplacements non-essentiels jusqu’au 20 août pour freiner l’épidémie de coronavirus, a annoncé jeudi le ministre américain de la Sécurité intérieure.

La mesure, entrée en vigueur les 20 et 21 mars respectivement et prolongée chaque mois depuis, intervient alors que les États-Unis battent ces derniers jours de nouveaux records quotidiens de contaminations, notamment dans le sud et l’ouest du pays.

Le ministre, Chad Wolf, a toutefois salué le «succès des restrictions existantes et l’étroite collaboration avec le Mexique et le Canada» pour justifier cette décision.

Cette «étroite collaboration avec nos voisins nous a permis de répondre à la COVID-19 avec une approche nord-américaine et ralentir la propagation du virus à travers les voyages», a-t-il ajouté.

«Le Canada et les États-Unis se sont entendus pour prolonger d’un mois les mesures frontalières déjà en place, jusqu’au 21 août», a pour sa part annoncé le premier ministre canadien Justin Trudeau.

La fermeture des frontières des États-Unis avec ses deux partenaires du libre-échange nord-américain avait été décidée par les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) afin d’enrayer la propagation du nouveau coronavirus.

Cette mesure doit rester en vigueur jusqu’à ce que «l’introduction de nouveaux cas de COVID-19 aux États-Unis ait cessé de représenter un grave danger de santé publique», avait précisé en mars le directeur des CDC Robert Redfield.

Seuls sont autorisés le commerce des biens et marchandises et les voyages considérés comme essentiels.

Les États-Unis, pays le plus endeuillé par la pandémie, recensaient jeudi 3,5 millions de cas et près de 137 500 morts.

Le Mexique est également l’un des pays les plus touchés par la pandémie avec près de 318 000 cas et 37 000 morts, tandis que le Canada compte près de 110 000 contaminations et 8900 décès.

Les dirigeants de plusieurs provinces canadiennes ont exprimé leur hostilité à toute réouverture de la frontière, la plus longue du monde (8900 km).

Plus de 400 000 personnes la franchissent chaque jour en temps normal et les échanges de biens et de marchandises totalisent quotidiennement 2,4 milliards $.

Le commerce entre le Mexique et les États-Unis a pour sa part atteint près de 577 milliards $US (781 milliards $) en 2019. Le marché américain est la destination de 80 % des exportations du Mexique.