Le Vatican a promis dimanche de dévoiler prochainement une législation pour la lutte contre d’éventuels cas d’abus sexuels au sein de la Curie et de la Cité du Vatican.

Abus sexuels: l'Église va doter la Cité du Vatican de lois

CITÉ DU VATICAN — Le Vatican a promis dimanche de dévoiler prochainement une législation pour la lutte contre d’éventuels cas d’abus sexuels au sein de la Curie et de la Cité du Vatican, a indiqué le porte-parole d’un sommet de quatre jours organisé sur le sujet.

Des lignes directives pour gérer les cas d’abus sexuels sont exigées depuis 2011 par le Saint-Siège aux conférences épiscopales de la planète. Elles ont toutes répondu à cette demande à l’exception de six d’entre elles qui se trouvent dans des zones instables.

Mais la Cité du Vatican et la Curie romaine (gouvernement du Vatican) se trouvent elles-mêmes dans un vide juridique en la matière.

«Le Saint-Siège dans ce cas rare va suivre les Églises locales», a expliqué dimanche l’archevêque maltais Charles Scicluna, un organisateur du sommet.

Le père Federico Lombardi, porte-parole de la réunion a précisé que le Saint-Siège travaillait depuis quelques mois déjà sur un «motu proprio» -lettre apostolique à l’initiative du pape - consacrée à «la protection des mineurs et des personnes vulnérables» au sein de la Curie romaine et de la Cité du Vatican. Le document visera à «renforcer la prévention et la lutte contre les abus sexuels» et sera accompagné d’une «nouvelle loi de l’État de la Cité du Vatican», a-t-il spécifié.

Le pape souhaite aussi la création d’équipes d’experts pour aider certaines conférences épiscopales et diocèses dans des régions démunies à faire face à des cas d’abus sexuels, a encore annoncé dimanche le père Federico Lombardi.

Le père padre Zollner, un expert de la question qui parcourt le monde pour faire de la prévention, a souligné que cela répondait à une forte demande sur le terrain, dans des endroits «sans moyens et sans personnel formé».

Enfin, un «vade-mecum» spécifiant les démarches à entreprendre quand un cas d’agression sexuelle émerge est déjà en cours de rédaction, a confirmé le Vatican.