L’opposant du Front de gauche Sergueï Oudaltsov (avec le porte-voix), condamné à 30 jours de prison pour avoir brûlé des portraits de dirigeants russes lors d’une précédente manifestation fin juillet, a pris part au défilé.

3000 manifestants à Moscou contre la réforme des retraites

MOSCOU — Trois mille personnes environ ont manifesté samedi à Moscou contre l’impopulaire projet du gouvernement d’augmenter l’âge de départ à la retraite, qui provoque une fronde inhabituelle en Russie.

Les participants ont défilé sur une grande avenue du centre de la capitale russe, brandissant des pancartes à l’effigie de membres du parti au pouvoir, Russie unie, dont le premier ministre Dmitri Medvedev, accompagnées de slogans comme «Ennemi du peuple» ou «Honte».

«Environ 3000 personnes ont pris part» à la manifestation, a annoncé dans un communiqué le ministère russe de l’Intérieur, une estimation confirmée par un journaliste de l’AFP.

Autorisée par les autorités, la manifestation était organisée à l’appel du Parti communiste russe. L’opposant du Front de gauche Sergueï Oudaltsov, condamné à 30 jours de prison pour avoir brûlé des portraits de dirigeants russes lors d’une précédente manifestation fin juillet, a pris part au défilé.

Les autorités russes sont confrontées depuis plusieurs mois à une vague de colère face au projet du gouvernement d’augmenter l’âge de départ à la retraite, resté inchangé depuis près de 90 ans dans le pays.

Vladimir Poutine, qui avait pris soin de très peu s’impliquer dans cette réforme, a pourtant vu sa cote de popularité chuter et a annoncé fin août un assouplissement du projet.

L’âge de départ à la retraite des femmes, actuellement de 55 ans, passerait à 60 ans (contre 63 dans le texte initial) et celui des hommes passerait à 65 ans, contre 60 ans aujourd’hui.

Dimanche dernier, des manifestations organisées à l’appel de l’opposant Alexeï Navalny, qui purge en ce moment une peine de 30 jours de prison pour des actions de protestation organisées en janvier, avaient réuni des milliers de personnes et abouti à plusieurs centaines d’arrestations.