La Tribune
L’Université de Sherbrooke offrira moins de présentiel qu’elle l’aurait espéré en janvier.
L’Université de Sherbrooke offrira moins de présentiel qu’elle l’aurait espéré en janvier.

Moins de présentiel qu’espéré à l’UdeS

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
L’Université de Sherbrooke offrira moins de présentiel qu’elle l’aurait espéré en janvier. Le portrait des cours en ligne et des activités en présence ressemblera néanmoins à ce qui était offert lors du passage en zone rouge à la mi-novembre, indique la direction. Certaines activités jugées essentielles, comme celles en laboratoire, pourront avoir lieu pendant la période du couvre-feu, selon la vice-rectrice des études Christine Hudon.