La conseillère de l'arrondissement de Rock Forest Annie Godbout

Moins de maux de tête sur le boulevard Mi-Vallon

Les automobilistes qui empruntent le boulevard Mi-Vallon, dans l'arrondissement de Rock Forest, devraient moins souffrir de maux de tête aux heures de pointe. C'est qu'un changement de signalisation à l'intersection avec la rue Pavillon devrait faciliter la vie de bien de citoyens.
Depuis plusieurs années, un panneau de signalisation interdisait aux automobilistes circulant sur le boulevard Mi-Vallon, en direction du boulevard Bourque, de tourner à gauche sur la rue Pavillon lors des heures de pointe, le matin et le soir.
Or, à la suite de nombreuses plaintes, la conseillère municipale responsable de l'arrondissement de Rock Forest, Annie Godbout, a décidé de retirer complètement cette signalisation.
« La police était très présente à cette intersection, souligne Mme Godbout. Donc ceux qui, par égarement, oubliaient l'interdiction aux heures de pointe se retrouvaient avec des contraventions. Pratiquement tous les soirs, plusieurs automobilistes se faisaient prendre. »
« L'an passé, certains citoyens me demandaient que l'interdiction soit en permanence, et d'autres me demandaient de l'enlever complètement. Alors j'ai demandé à nos services d'analyser ce qu'il était possible de faire. »
Plus fluide qu'avant
Cette analyse a permis de conclure que la circulation sur le boulevard Mi-Vallon était beaucoup plus fluide qu'elle ne l'était lorsque la signalisation a été installée il y a quelques années, probablement en raison de la présence de nouvelles voies alternatives.
« Par exemple, quand la signalisation a été mise, ça ne débouchait pas, au bout de Mi-Vallon, pour aller rejoindre la 220, mentionne Annie Godbout. Je pense qu'il y a plus de monde qui utilise le chemin Godin aussi. Il y a des habitudes qui se sont prises au cours des dernières années, ce qui fait en sorte que la problématique de fluidité nous semblait moins importante. »
« J'ai aussi consulté des citoyens du coin, et ils disaient que de toute façon, il y avait beaucoup de gens qui passaient à travers le stationnement du centre commercial pour contourner la signalisation », ajoute-t-elle.
Depuis que le panneau a été retiré, il y a deux semaines, les citoyens du secteur semblent satisfaits, dit la conseillère municipale.
« C'est sûr que ça reste un coin de rue très achalandé, et pendant les périodes où les enfants s'en vont à l'école ou en reviennent, il faut demeurer vigilant. »
D'ailleurs, pour assurer la sécurité des écoliers, Annie Godbout songe à ajouter des arrêts à l'intersection où la rue Pavillon croise à nouveau le boulevard Mi-Vallon, tout près de l'école de la Maisonnée.
« J'ai eu des plaintes dans les dernières semaines au sujet de cette traverse piétonnière, dit-elle. Il y a des gens qui ont analysé le coin, et quand il y a des enfants, il y a seulement environ 3 automobilistes sur 10 qui arrêtent. »