La Ville de Sherbrooke a décidé de retarder de quelques semaines le début de sa collecte hebdomadaire de compost.

Moins de collectes de compost

Le nombre de collectes de matières compostables passera de 38 à 35 sur le territoire de la Ville de Sherbrooke à partir de 2020. Il s’agit de l’une des mesures pour rééquilibrer les circuits de collecte et pour générer des économies.

Parmi les changements apportés au mode de collecte, notons également que la levée des bacs pourra commencer à 7 h 30 plutôt qu’à 8 h. « Cette façon de faire nous permet de gagner 864 heures annuellement pour améliorer nos services à coût nul », explique Karine Godbout, présidente du comité de l’environnement à la Ville de Sherbrooke.

À LIRE AUSSI: Les gros rebuts seront amassés sur demande

La collecte des bacs de recyclage de certains multilogements se fera aussi désormais en bordure de rue plutôt qu’en arrière-cour pour réduire l’émission des gaz à effet de serre. La mesure concerne 374 logements sur les 9000 que compte la ville.

Quant à la collecte des matières compostables, c’est que la tournée, mensuelle en hiver et hebdomadaire à partir du printemps, restera mensuelle jusqu’à la fin du mois d’avril. Les économies potentielles sont chiffrées à 59 455 $.

« La Ville se développe, donc nous avons besoin de rééquilibrer les circuits », explique Mme Godbout. Les nouveaux circuits entreront en vigueur en avril 2020.

Parmi les données fournies par la Ville, le nombre de bacs de compost sur le territoire s’élève à 41 200 alors qu’on compte 52 000 bacs de recyclage et 48 000 bacs à déchets.

Le conseiller du district de Deauville, Pierre Tremblay, avait demandé qu’on évalue les coûts d’une collecte des ordures plus fréquente en été. Devant les résultats présentés par les services municipaux, il ne demandera plus de changements.

Augmenter la fréquence des collectes des déchets à deux fois par mois en été coûterait 51 000 $ pour six semaines ou 102 000 $ pour 12 semaines.