Steve Lussier, maire de Sherbrooke. 
Steve Lussier, maire de Sherbrooke. 

Modernisation du réseau municipal d’alimentation en eau : Steve Lussier souhaite davantage de soutien gouvernemental

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
La Tribune
Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, estime que l’aide gouvernementale de plus de 5 M$, provenant des gouvernements du Québec et du Canada, destinée à plusieurs chantiers d’infrastructures dont la modernisation des réseaux municipaux d’alimentation en eau potable, de gestion des eaux pluviales et de collecte des eaux usées est « nettement insuffisante ».

Malgré le fait qu’il souhaite obtenir davantage de soutien de la part des différents paliers de gouvernement, Steve Lussier se dit heureux de cette annonce.

« On avait un besoin criant. Certains investissements devaient être faits rapidement. Heureux de voir que le gouvernement a investi des sommes pour réparer les conduites dans certains secteurs. L’âge de nos infrastructures à certains endroits faisait qu’on devait les changer. On veut être une ville verte, les mises à niveau sont de mise. Par contre, je continue de dire que l’aide gouvernementale est nettement insuffisante, mais au moins c’est un premier geste qui a été fait de la part du gouvernement. » M. Lussier dit avoir récemment interpellé la députée fédérale Élisabeth Brière à ce sujet. Il ajoute également que l’aide aux municipalités provenant du gouvernement provincial est la bienvenue. « Le maintien de certains services durant la pandémie avait engendré des pertes. »

Le maire de Sherbrooke souligne que plus de 500 M$ seraient nécessaires afin de refaire complètement le réseau municipal.

« Les villes n’ont peut-être pas suffisamment d’argent. Malgré les différents programmes, nous devons mettre de l’argent municipal. Le pourcentage devrait être changé. On ne réussit pas à mettre cet argent. Il faut l’investir. Chaque année, ce serait de la taxation supplémentaire et les citoyens ne sont pas prêts à faire ça. Il faut respecter la capacité de payer des citoyens », ajoute-t-il.

La députée provinciale de Saint-François, Geneviève Hébert et la députée fédérale de Sherbrooke, Élisabeth Brière, ont annoncé cette aide financière le 24 septembre dernier. Les projets de réfection des conduites d’eau dans la circonscription fédérale de Sherbrooke seront effectués sur les rues Fréchette (722 200 $), de Cherbourg (454 825 $), Chartier (721 210 $), Gadbois (193 200 $), Adélard-Colette (805 850 $), de Lisieux (1 021 975 $), Darche (258 200 $) et Forest (258 875 $).

« Notre gouvernement reconnaît l’importance d’investir dans des projets d’infrastructures vertes et efficaces. C’est pourquoi une aide financière de 4 436 335 $ est attribuée pour la réfection des conduites d’eau dans la circonscription fédérale de Sherbrooke », mentionne la députée fédérale, Élisabeth Brière.

Dans la circonscription provinciale de Saint-François, les rues Allard (187 600 $), de Rouen (200 850 $) et Fontenelle (699 000 $) pourront bénéficier de cette aide financière.

« La réfection des conduites fait d’une pierre deux coups : elle assure que nos réseaux restent fiables et sécuritaires tant pour la distribution d’eau potable que pour la collecte des eaux usées, en même temps qu’elle contribue à stimuler l’économie locale », affirme la députée provinciale de Saint-François, Geneviève Hébert.

Rappelons que le 20 août dernier, les gouvernements du Canada et du Québec avaient annoncé des contributions de plus de 637,8 M$ afin de réaliser 280 projets municipaux d’approvisionnement en eau potable, de gestion des eaux pluviales et de traitement des eaux usées partout à travers la province.