La Tribune
Éprouvé par la vie, Michel Bureau refuse de s’apitoyer sur son sort. Laissé pour mort en 2013 à la suite d’un arrêt cardio-respiratoire, le Magogois de 60 ans, qui est toujours assailli par la maladie, effectuera bientôt à la marche le tour du Circuit de 155 kilomètres de l’Abbaye. Pour se ressourcer et aussi pour collecter des fonds pour le Relais pour la vie de sa ville.
Éprouvé par la vie, Michel Bureau refuse de s’apitoyer sur son sort. Laissé pour mort en 2013 à la suite d’un arrêt cardio-respiratoire, le Magogois de 60 ans, qui est toujours assailli par la maladie, effectuera bientôt à la marche le tour du Circuit de 155 kilomètres de l’Abbaye. Pour se ressourcer et aussi pour collecter des fonds pour le Relais pour la vie de sa ville.

Michel Bureau, le miraculé, marchera 155 km

Jean-Guy Rancourt
Jean-Guy Rancourt
La Tribune
Il y a six ans, jour pour jour, la vie de Michel Bureau a basculé. Foudroyé par un infarctus, le Magogois a été sauvé in extremis par ses neveux et les premiers répondants dans des conditions improbables, voire catastrophiques, alors qu’il prenait place sur le toit d’une maison au moment où son cœur s’est arrêté de battre. Celui qu’on surnomme le miraculé ou le ressuscité de Magog n’était pas au bout de ses peines. Les épreuves s’acharnent sur l’homme de 60 ans.