Gail Desmarais

Une vie de « trèfle à quatre feuilles »

Toute jeune, Gail Desmarais lisait mieux la musique que les mots. Pour elle, les notes qu'elles entendaient en regardant les partitions avaient plus d'attrait que toutes les histoires du monde. Cette passion l'a menée vers une carrière qu'elle n'aurait jamais imaginée.
À l'âge de 5 ou 6 ans, alors que les religieuses à l'école lui ont demandé l'instrument qu'elle désirait apprendre, c'est sans hésitation qu'elle a opté pour le piano. Un choix qui a chamboulé les enseignantes étant donné que Gail Desmarais est née avec une malformation faisant en sorte qu'elle ne possède qu'une seule main. Qu'à cela ne tienne, ses parents ont insisté pour que leur petite fille pratique le piano. Et elle l'a fait magnifiquement pendant 10 années.
Il faut dire que jamais Gail Desmarais ne s'est jamais considérée comme handicapée. Du tennis au tricot, rien ne l'a arrêtée. « C'est en arrivant à l'école que j'ai appris que j'étais infirme. La religieuse a dit il y avait une infirme dans la classe. À la récréation en première année, mes amies et moi, on s'était dit qu'il fallait la trouver. On s'est dit qu'elle était peut-être aveugle, qu'il lui manquait un pied... on a cherché, mais on n'a pas trouvé », se rappelle-t-elle. Il a finalement fallu demander à la professeure pour apprendre qu'elle parlait d'elle!
« Moi je me considère comme un trèfle à quatre feuilles, je suis unique! », laisse tomber celle qui aborde tout avec un positivisme hors pair.
Si à l'école secondaire, elle a dû cesser le piano, c'est à ce moment qu'elle s'est mise au chant. « Quand on m'enlève quelque chose, on me donne toujours autre chose. » Ce nouvel « instrument » occupera le reste de sa vie.
Elle a en effet découvert qu'elle possédait un talent inné et une voix qui plaisait. Elle a ainsi fait partie de plusieurs chorales une bonne partie de sa vie, même après son mariage et l'arrivée de ses trois enfants.
Arrivée dans la trentaine, elle s'est dirigée en chant et interprétation à l'Université de Montréal, où elle a obtenu un baccalauréat et une maîtrise.
« J'avais le choix de faire plein de choses : psychologue, travailleuse sociale, traductrice... mais je voulais faire ce qui était le plus facile pour moi. Et c'était la musique », explique-t-elle.
Facile à quel point? À sa première année, elle s'est fracturé la cheville en novembre de sorte qu'elle n'a pas fréquenté l'Université jusqu'au mois de mars. Elle est tout de même allée passer les examens en avril pour obtenir des résultats plus élevés que la moyenne. Facile comme ça!
Le bonheur d'enseigner
Alors qu'elle entamait sa maîtrise, on lui a demandé d'enseigner à quelques étudiants. Terrifiée au début, elle a rapidement pris confiance dans cette nouvelle tâche. Elle cumule aujourd'hui 41 ans d'enseignement à l'UdeM, 26 ans à l'UdeS et 17 ans à Bishop's. Et elle ne compte pas arrêter, diminuer certes.
« Quand j'enseigne, j'oublie mes bobos. Les heures passent tellement vite, je n'ai pas le temps de penser à autre chose. C'est facile pour moi. C'est un bonheur d'enseigner », confie-t-elle, le sourire dans les yeux.
Partager sa passion est tout naturel pour elle. « Quand j'entends une voix, je sais d'abord le caractère de l'élève. Je peux deviner énormément en entendant une voix. » Elle a ainsi un flair unique pour attribuer le bon répertoire au bon élève. Gail Desmarais ne donne jamais la même chanson à deux étudiants. Pour ne pas qu'ils se comparent, mais surtout pour ne pas s'ennuyer!
La chanteuse soprano a aussi connu une brillante carrière, sans jamais avoir d'agent. Sa réputation et sa voix dotée d'une musicalité unique faisaient sorte que les opportunités venaient à elle naturellement. Tunisie, France, Vancouver... elle a chanté partout.
Et devant tout ce qu'elle a accompli, elle est extrêmement reconnaissante. « Je me lève le matin et je suis heureuse d'être en vie. Je ne suis jamais de mauvaise humeur. Je suis tellement positive. » Peut-être est-ce la clé de sa carrière flamboyante.
Repères
Originaire et résidante de Richmond;
Elle a 3 enfants et 3 petits-enfants;
Bac ès arts à l'Université d'Ottawa;
Bac et maîtrise en interprétation et chant de l'Université de Montréal;
Chanteuse soprano.