Réal Langlois: « La chasse, c'est une passion pour moi. La caméra ne fait qu'amplifier cette passion parce que j'immortalise des moments intenses de ma vie de cette manière. »

Savoir viser juste

Dans le monde de la chasse au Québec, Réal Langlois est une véritable vedette. Les scènes de chasse que ce Magogois tourne, depuis le début des années 2000, ont fait rêver et impressionné de nombreux chasseurs aux quatre coins du territoire québécois ainsi qu'au Nouveau-Brunswick.
Rien ou presque ne destinait Réal Langlois à la carrière qu'il a présentement, si ce n'est qu'il a commencé à manier le fusil assez jeune. Il n'a pas fait d'études dans le domaine de l'audiovisuel, pas plus qu'en communication au sens large d'ailleurs. Il offre malgré tout entre 50 et 60 conférences par année dans les différentes régions du Québec. Quelques centaines de personnes sont habituellement au rendez-vous lorsqu'il se pointe dans une salle.
« Chaque année, j'arrive avec du nouveau contenu, indique celui qui est surnommé l'homme Panache. Même si l'orignal est ma spécialité, je parle de différents types de chasse et de plusieurs espèces d'animaux lors de mes conférences. J'ai constamment de nouveaux films à montrer aux gens. »
Réal Langlois effectue ses tournées pendant la saison froide. Il affirme qu'il serait en mesure d'augmenter le nombre de conférences qu'il donne à tous les ans. « Mais je préfère me limiter. Je choisis les plus grosses villes dans les régions pour être en mesure de rejoindre le plus de monde possible. Au Saguenay, sur la Côte-Nord, au Nouveau-Brunswick et en Abitibi, ça marche très fort », explique-t-il.
En Estrie, il n'attire pas des foules aussi importantes que dans les régions plus au nord. Il croit que cela est imputable au fait que l'offre d'activités en sol estrien et dans les régions voisines est abondante.
Cette année, il propose à ses fidèles des images croquées lors d'un voyage de chasse qu'il a récemment fait en Afrique. Il a également produit, dans le passé, toute une série de films de chasse dont l'action avait lieu au Yukon.
« La chasse, c'est une passion pour moi, confie Réal Langlois. La caméra ne fait qu'amplifier cette passion parce que j'immortalise des moments intenses de ma vie de cette manière. »
À travers les étapes de production de ses films, le Magogois a par surcroît la chance de travailler avec deux de ses trois garçons, en l'occurrence Kevin et Simon Langlois. « Ils sont à contrat avec moi. Ils font des images, du montage et m'aident à réaliser. »
Construire son savoir
Réal Langlois n'a pas passé énormément de temps sur les bancs d'école pendant sa jeunesse. Il a en effet quitté le milieu scolaire après son quatrième secondaire parce qu'il ne voyait pas l'intérêt de continuer compte tenu de ses aspirations à l'époque.
Par la suite, il a commencé à travailler en usine en tant que journalier. Il a délaissé ce type d'emploi vers l'âge de 33 ans, puis est devenu entraîneur en musculation et propriétaire d'un magasin de maillots de bain.
Son projet baptisé L'Homme panache est né au début du millénaire. « En commençant, j'écrivais des articles sur la chasse et je donnais des formations. À un moment, je me suis dit que ça pourrait être bien de produire des images. J'ai ensuite fait une première série de quatre conférences qui m'ont permis de voir qu'il y avait beaucoup d'intérêt dans le public pour ce que j'avais à proposer. »
Il se souvient que ses débuts à titre de conférencier n'ont pas été faciles. Un homme qu'il avait engagé pour l'aider pendant ses tournées, Pierre C. Cyr, lui a toutefois enseigné différents trucs qui lui servent encore aujourd'hui. « Les présentations orales, j'avais de la misère avec ça à l'école. Disons que j'ai pas mal évolué depuis », dit-il.
Coanimant une émission présentée à l'antenne de la station de télévision CIMT à Rivière-du-Loup, Réal Langlois revendique par ailleurs un record mondial : celui du plus gros panache d'orignal jamais rapporté d'une chasse à l'arc.
Repères
Né à Sainte-Catherine-de-Hatley;
Âgé de 56 ans;
Père de trois garçons;
Conférencier et cinéaste;
Coanimateur d'un émission à CIMT.