La Tribune
La major-général Jennie Carignan a dû jongler avec les bombardements et la pandémie de COVID-19 lors de sa mission en Irak.
La major-général Jennie Carignan a dû jongler avec les bombardements et la pandémie de COVID-19 lors de sa mission en Irak.

Mener une mission entre les roquettes et la COVID

Tommy Brochu, initiative de journalisme local
Tommy Brochu, initiative de journalisme local
La Tribune
Lorsqu’elle est partie en Irak pour diriger une mission de l’OTAN en novembre 2019, la major-général Jennie Carignan ne s’attendait pas à affronter des roquettes... et un coronavirus. La Valsourcienne, première femme de l’histoire à commander une force terrestre pour l’OTAN, a dû trouver l'équilibre entre ces deux menaces.