Martin Picard
Martin Picard

Martin Picard, chef invité au Festival de la poutine

Jean-Pierre Boisvert
La Tribune
Martin Picard, le chef invité du Festival de la poutine, qui débute ce vendredi soir à Drummondville, est prêt à faire saliver les plus intéressés par le goût nouveau que peut procurer le mets national des Québécois.
Le propriétaire du restaurant montréalais Le Pied de cochon s'amène au parc Woodyatt avec sept de ses collaborateurs pour offrir deux poutines de son cru: la poutine aux homards et la poutine à l'encre de seiche.
«La poutine fait parfois rigoler mais on va servir ici du vrai homard. C'est du sérieux. Quant à la poutine à l'encre de seiche (petit mollusque), elle est servie avec une sauce noire qui fait la différence. Cette sauce est constituée à partir du liquide sécrété par des seiches. Et cela a très bon goût. J'en ai servi à New York lors d'un meeting de la James Beard Foundation et cela a fait jaser», raconte ce passionné de 43 ans.
Fort de ses 20 ans d'expérience dans le monde culinaire, Martin Picard prendra un malin plaisir à participer au Festival de la poutine. «Tout ça est sympathique, mais il n'en demeure pas moins que la poutine est le seul plat populaire au Canada qui a traversé les frontières. C'est sûr, on n'en mange pas à tous les jours. Mais je n'ai pas honte d'en servir à mon restaurant», affirme celui qui s'attend à servir plus de 1600 poutines ce vendredi et samedi.