Les électeurs de Compton-Stanstead font confiance à Marie-Claude Bibeau pour une deuxième fois.

Marie-Claude Bibeau réélue dans Compton-Stanstead

La libérale Marie-Claude Bibeau a été réélue à titre de députée de la circonscription de Compton-Stanstead. Elle avait, au moment de mettre sous presse, une confortable avance de plus de 2500 voix sur le candidat du Bloc québécois, David Benoit.

Mme Bibeau a eu une bonne avance tout au long de la soirée, mais sa réélection n’a été confirmée que vers 23 h 45. Les partisans de la candidate libérale ont été très bruyants à chaque réélection confirmée de l’un des leurs, le seul moment d’accalmie venant lors de l’annonce d’un gouvernement minoritaire à Ottawa. Ils étaient plusieurs dizaines à encourager Mme Bibeau au pub du Lion d’or à Lennoxville.

À LIRE AUSSI: Partie remise pour Benoit, Mathieu-Chauvette et McNeil

« On a travaillé tellement fort avec une équipe extraordinaire, a tenu à dire Marie-Claude Bibeau tout juste après l’annonce de sa victoire. Je suis très heureuse. On n’a rien pris pour acquis, on savait que ça pouvait tourner de côté du jour au lendemain. On a été présents sur le terrain durant quatre ans, on n’a pas commencé il y a six semaines et ce soir, j’apprécie que les gens de Compton-Stanstead me fassent encore confiance. »

Mme Bibeau évoluera, à l’occasion de son second mandat, dans un gouvernement minoritaire, une réalité qui ne lui fait pas peur.

« Ça me fait de la peine de perdre des collègues que j’aime beaucoup, mais les Canadiens ont décidé qu’ils voulaient continuer d’aller de l’avant avec un gouvernement libéral, un gouvernement progressiste, mentionne-t-elle. C’est bon de savoir qu’on va pouvoir continuer à travailler pour l’environnement entre autres et pour plus d’équité sociale, ça me rassure. »

Mme Bibeau avoue toutefois que la dynamique sera bien différente à Ottawa puisque le gouvernement libéral n’a pas réussi à obtenir les 170 sièges nécessaires à une majorité.

« Je suis d’abord et avant tout la députée de Compton-Stanstead, a-t-elle lancé, entourée de son équipe. C’est certain que je vais continuer à représenter ma région et les régions du Québec aussi avec une voix très forte parce que la vitalité de nos régions et nos fermes familiales me tiennent à cœur. »

Le sujet de l’agriculture est évidemment revenu sur la table puisque le vote des agriculteurs a été un enjeu majeur durant la campagne électorale. Marie-Claude Bibeau occupait le poste de ministre de l’Agriculture lors de la dissolution du gouvernement, poste qu’elle aimerait bien retrouver même si elle ne sait pas ce que l’avenir lui réserve.

« C’est à la discrétion du premier ministre, mais bien sûr j’adore travailler avec les gens du secteur », a-t-elle souligné sous les applaudissements nourris de la foule qui a scandé son nom à plusieurs reprises durant la soirée.