En quatre ans, Jeff Couture a laissé sa marque à Hockey Sherbrooke.
En quatre ans, Jeff Couture a laissé sa marque à Hockey Sherbrooke.

Marie-Claude Bibeau perd son « homme de confiance »

La ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, perd son «homme de confiance», Jeff Couture, qui est décédé vendredi.

« Toute l’équipe est à l’envers, s’attriste, Mme Bibeau, qui perd donc celui qui a occupé le rôle d’agent officiel pour ses deux campagnes électorales. C’est mon homme de confiance dans l’équipe politique, j’avais une confiance aveugle en lui. Peu importe ce qu’il faisait, c’était toujours la perfection, rien de moins. »

Mme Bibeau a connu Jeff Couture lorsqu’ils se sont impliqués au repêchage de la LHJMQ qui se tenait au Palais des sports en 2014. « C’est comme ça qu’on s’est connus et que nous sommes devenus des amis. Ça fait mal. Tout le monde savait que Jeff était malade, mais il passait toujours au travers. On s’imaginait donc que ça ne pouvait pas mal tourner », exprime Marie-Claude Bibeau, qualifiant M. Couture de «pilier» dans l’organisation du Parti libéral de Compton-Stanstead. 

Hockey Sherbrooke

Hockey Sherbrooke est également en deuil, Jeff Couture travaillait depuis quatre ans pour l’organisation à titre de directeur administratif. 

M. Couture avait des ennuis de santé depuis plusieurs années. Son décès n’aurait rien à voir avec la COVID-19 selon Hockey Sherbrooke. 

« C’était une personne très professionnelle, responsable et très compétente, assure son patron chez Hockey Sherbrooke, le directeur général Stéphane Dion. Il voulait toujours aider ses collègues. C’était un excellent communicateur, c’était agréable de discuter avec lui. Il avait beaucoup de qualités. »

Jeff Couture a laissé sa marque à Hockey Sherbrooke. « Quand l’organisation a procédé à son expansion, on avait dû engager quelqu’un à l’administration. Jeff a ramassé le dossier et l’a amené à maturité. Je pense qu’aujourd’hui, au niveau de l’organisation et de l’administration, on n’a rien à envier à personne », commente M. Dion, jugeant qu’Hockey Sherbrooke « était entre bonnes mains ».

« Également, tout ce qui entoure Jeff avait développé une certaine expertise par rapport aux tournois pour aider les bénévoles. C’est un élément qui était remarqué. On va s’ennuyer de notre ami Jeff », conclut-il, profitant du moment pour offrir ses sympathies à la famille de son employé. 

M. Couture a également touché le monde du baseball sherbrookois, lui qui s'est impliqué avec les Bombardiers de Sherbrooke et le Big Bill de Coaticook.

Hockey Sherbrooke cherchera donc un directeur administratif dans les prochaines semaines. En attendant, M. Dion assumera la tâche.