La Tribune
« Les problèmes de santé mentale, je pourrais en parler toute la soirée. [...] Nous aurions besoin de plus d’effectifs sur le terrain pour répondre de façon récurrente à ce genre d’appel. Quand on n’a pas d’argent, il faut être plus intelligent », a lancé mardi le directeur du Service de police de Sherbrooke, Danny McConnell, devant les élus de Sherbrooke.
« Les problèmes de santé mentale, je pourrais en parler toute la soirée. [...] Nous aurions besoin de plus d’effectifs sur le terrain pour répondre de façon récurrente à ce genre d’appel. Quand on n’a pas d’argent, il faut être plus intelligent », a lancé mardi le directeur du Service de police de Sherbrooke, Danny McConnell, devant les élus de Sherbrooke.

Manque d’effectifs : le SPS « a besoin d’aide »

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Le directeur du Service de police de Sherbrooke (SPS), Danny McConnell, lance un appel à l’aide pour augmenter les effectifs des services policiers. Le nombre de patrouilleurs n’a pas changé depuis 2003 malgré un accroissement de la population d’environ 20 %, évoque-t-il. Le nombre d’enquêteurs n’a pas augmenté depuis 1998, a-t-il ajouté lors de la présentation du rapport annuel 2017 du SPS.