Magog: un rôdeur près d'écoles arrêté et détenu en attendant une évaluation

La Presse canadienne
 MAGOG - Un homme âgé de 68 ans soupçonné d'avoir tenu des paroles inappropriées à propos de personnes d'âge mineur a été arrêté deux fois il y a quelques jours à Magog, en Estrie, pour avoir brisé des conditions de remise en liberté.

La Régie de police de Memphrémagog (RPM) a expliqué mardi que Louis Marcotte a été interpellé une première fois parce qu'il rôdait autour d'écoles et parce qu'il tenait des propos à connotation sexuelle concernant des jeunes.

Parmi ses conditions de remise en liberté, il devait s'abstenir de se présenter sur les lieux d'établissements scolaires. Pourtant, dès le lendemain, Louis Marcotte a été aperçu près de l'école Saint-Jean-Bosco à Magog.

Il a donc comparu au tribunal vendredi, au Palais de justice de Sherbrooke; on a demandé à ce qu'il soit gardé détenu afin qu'il subisse une évaluation psychiatrique.

Les enquêteurs de la police poursuivent l'enquête, mais mardi, la police assurait que jusqu'à présent, rien n'indiquait que Louis Marcotte ait commis des gestes répréhensibles envers des enfants.