L'utilisation d'experts médicaux en cour devrait être mieux encadrée

L'utilisation d'experts médicaux devrait être mieux encadrée et les médecins qui offrent une expertise devraient être soumis à une inspection professionnelle spécifique à cette activité.
Ce sont là certaines des recommandations présentées jeudi par un groupe de travail formé par le Barreau du Québec et le Collège des médecins pour revoir la pratique de la médecine d'expertise.
Bien que l'expertise médicale devant les tribunaux soit la plus connue, elle est surtout répandue dans le secteur des tribunaux administratifs et de l'assurance.
Le rapport constate que de plus en plus de médecins sont appelés à agir comme expert, au point où certains limitent leur pratique à ce seul domaine. Cependant, le nombre de plaintes liées à l'expertise médicale est en hausse.
Tout en reconnaissant le besoin et l'utilité de l'expertise médicale, le groupe de travail rappelle qu'un médecin a le devoir d'émettre une opinion médicale indépendante.