Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’urgence mineure de Windsor fermera temporairement ses portes le 21 décembre, comme d’autres urgences du Québec.
L’urgence mineure de Windsor fermera temporairement ses portes le 21 décembre, comme d’autres urgences du Québec.

L’urgence de Windsor fermera temporairement

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
L’urgence mineure de Windsor fermera temporairement ses portes le 21 décembre, comme d’autres urgences du Québec.

Le personnel et les médecins de l’urgence du 23, rue Ambroise-Dearden à Windsor sont amenés à aller prêter main-forte dans certains secteurs critiques du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, comme le révélait La Tribune la semaine dernière

Certains d’entre eux pourraient aller travailler dans d’autres salles d’urgence de la région par exemple.

Cette fermeture est autorisée par le ministère de la Santé et des Services sociaux dans le cadre des activités de délestage pour trouver le personnel nécessaire pour ouvrir 100 lits à Sherbrooke pour les patients atteints de la COVID-19.

Le personnel a eu le choix d’aller travailler dans d’autres salles d’urgences, dont l’Hôtel-Dieu ou l’Hôpital Fleurimont à Sherbrooke, ou encore dans les salles d’urgence de Magog, Asbestos et Coaticook.

« C’est une décision déchirante, accueillie avec beaucoup d’émotions. Nous avons quand même été rassurées sur le fait que c’était une fermeture temporaire », indique une des employées touchées par ce délestage.

Certains services maintenus

Les services du centre de prélèvement sont maintenus sur rendez-vous. Les services d’imagerie médicale sont aussi maintenus.

Et ça, ce sont de bonnes nouvelles aux yeux de la mairesse de Windsor Sylvie Bureau. « J’ai eu beaucoup d’appels de personnes âgées qui étaient inquiètes pour leurs prises de sang qu’elles doivent faire régulièrement. Je suis contente que ce service demeure accessible », mentionne Mme Bureau.

« Les gens doivent comprendre que c’est vraiment seulement la salle d’urgence qui ferme temporairement », ajoute Sylvie Bureau.

Il y a déjà 20 ans que la ville de Windsor se bat pour maintenir sa salle d’urgence ouverte au gré des fusions. Plusieurs intervenants du milieu craignaient que cette fermeture temporaire serve de prétexte à fermer la salle d’urgence de façon définitive.

« Stéphane Tremblay [président-directeur général du CIUSSS de l’Estrie-CHUS] m’a certifié qu’il s’agissait d’une fermeture temporaire, le temps que le délestage sera nécessaire », mentionne Mme Bureau, qui se dit satisfaite de l’assurance qu’elle a obtenue.

Pour prendre rendez-vous

Les services du centre de prélèvement sont maintenus sur rendez-vous. Pour prendre rendez-vous en ligne, il suffit de se rendre sur clicsante.ca.

Pour le prélèvement urgent (moins de 24 heures) ou semi-urgent (24 h à 48 h), les tests spéciaux (ex. : hyperglycémie provoquée, cortisol, gaz veineux), les personnes n'ayant pas accès à Internet, ayant besoin d'assistance ou présentant des besoins particuliers (limitations fonctionnelles ou cognitives), la population peut prendre rendez-vous par téléphone au 1 833 255-1995 ou au 819 565-4845. Le service téléphonique est ouvert du lundi au vendredi, de 8 h à 16 h (à l'exception des jours fériés).

Les services d’imagerie médicale sont maintenus, selon l’horaire suivant :  du lundi au vendredi de 8 h à 20 h, les samedis et les dimanches de 8 h à 15 h, ainsi que les jours fériés de 8 h à 15 h.