Anick Lemay présente son premier livre Le gouffre lumineux et prépare un documentaire portant sur le cancer du sein.

Lumineuse Anick

La comédienne Anick Lemay revient de loin. Le 9 avril 2018, elle annonçait au public qu’elle était atteinte d’un cancer du sein. Depuis, elle a subi une double mastectomie et est en attente d’une reconstruction mammaire. Pourtant, lorsqu’elle revient sur ces derniers mois, deux mots ressortent dans son discours : lumière et vie.

« Tu sais, la fameuse pub sur le cancer? Celle où tout le monde tombe sur le dos en apprenant le diagnostic? C’est exactement comme ça que ça se passe. Le choc est brutal. Surtout pour ceux qui t’aiment et qui tiennent à toi, parce que toi… Toi, t’es foudroyée », écrivait la comédienne dans une chronique publiée sur le site Urbania.

« Je l’ai annoncé de cette façon pour éviter d’écrire un communiqué de presse frette qui serait récupéré partout avec des gros titres. J’avais une sainte horreur d’imaginer ça. C’est pour cette raison que je me suis tournée vers Urbania, pour le faire à ma façon, avec mon humour un peu douteux », explique l’actrice, en entrevue avec La Tribune

Cet humour douteux, mais également son regard à la fois lucide et lumineux sur le cancer a rapidement touché des milliers de gens. S’en sont suivi 14 autres chroniques qui ont amassé des milliers de mentions « J’aime » sur Facebook et ont été partagées tout autant de fois. 

« Je suis vraiment fière de tout ça. À vrai dire c’est un peu magique », avoue Mme Lemay.

L’idée de regrouper toutes les chroniques dans un livre est venue d’Urbania. Le gouffre lumineux a finalement été publié au mois d’avril. Depuis, la comédienne va à la rencontre de ses lecteurs comme elle le fera samedi à Magog, lors d’une séance de dédicaces qui se tiendra au Mam’zelle Pub, restaurant dont elle est propriétaire avec sa sœur.

« Par la teneur du livre, ce ne sont pas des petites dédicaces. Ce sont des rencontres très chargées émotivement. Je sors de ces dédicaces à la fois vidée et remplie. Disons que j’ai besoin d’une petite marche en silence après pour digérer le tout », admet Mme Lemay.

Surtout, la comédienne tente de faire jaillir un peu de lumière dans la vie de tous ceux qui combattent un cancer ou qui épaulent un proche touché par cette maladie.

« C’est difficile un cancer, mais ce n’est pas tout noir. Il y a des moments de lumière et de vie à travers toute cette aventure. J’ai jamais vu autant de vie que dans une salle de chimio! Dans cette salle, c’est la vie, sans filtre et sans masque. C’est beau! » affirme-t-elle. 

Démystifier les traitements 

Anick Lemay a passé au travers de nombreux traitements dans la dernière année. À un certain point, elle s’est fait une promesse. « Je me suis promis de faire quelque chose pour aider les autres parce que je cherchais de la documentation visuelle pour voir ce que j’allais vivre, mais je ne trouvais rien ». 

De là est née l’idée d’un documentaire. Mont tétons : un guide de survie sera diffusé en octobre sur la chaîne spécialisée Moi et Cie.

« J’accompagne cinq femmes frappées par le cancer du sein dans les différentes étapes, du diagnostic à la reconstruction. Le but c’est de rendre cette maladie moins épeurante en permettant aux gens de savoir exactement en quoi consistent les traitements », explique-t-elle.

Une fois le tournage bouclé, la comédienne désire revenir à sa vie normale. Tourner la page sur son cancer. 

« Le livre et le documentaire, c’est ma façon de faire œuvre utile disons, ensuite je veux retourner à ma vie, à la fiction. »

Et à l’écriture.

« C’est peut-être un des plus beaux aspects de toute cette histoire. J’ai écrit toute ma vie, mais maintenant grâce aux chroniques, les portes sont ouvertes », termine Mme Lemay, le sourire dans la voix.

Une première séance de dédicaces est prévue de midi à 13 h 30, puis une seconde de 16 h 30 à 18 h.